Herpès : pas de symptômes, mais contagieux quand même

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 4172 visites
herpes-labo-virus-170_400_08.jpg

news Les personnes porteuses du virus responsable de l’herpès génital mais n’ayant aucun symptôme restent néanmoins hautement contagieuses.

Des chercheurs américains, attachés à l’Université de Washington, ont comparé les taux de transmission potentielle du virus de l’herpès chez des patients présentant les manifestations de l’infection (douleurs génitales, pouvant être accompagnées de fièvre et de maux de tête, plaies…), par rapport à des sujets « porteurs », mais sans symptômes.

Dans le cadre d’un suivi qui aura duré seize ans, les spécialistes ont analysé, sur des périodes de deux mois, la présence virale dans les sécrétions génitales de quelque cinq cents personnes infectées. Dans le groupe « avec symptômes », le virus a été détecté en moyenne un jour sur cinq ; contre un jour sur dix chez les sujets asymptomatiques.

Les auteurs, qui publient leurs conclusions dans le journal de l’Association médicale américaine, indiquent que faute de manifestations claires de la maladie, une frange importante des personnes infectées ignorent leur état, ne prennent pas les mesures de précaution nécessaires, et sont donc à risque élevé de propager le virus. Sachant la haute prévalence de l’infection en particulier parmi les 30-40 ans, les chercheurs recommandent l’organisation d’un dépistage sur une large échelle.


publié le : 19/10/2011 , mis à jour le 25/09/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci