Ménopause : quatre visites par an chez le dentiste

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 4745 visites
vr-psyche-170_400_08.jpg

news En raison de la diminution de leur densité osseuse, les femmes ménopausées devraient idéalement se rendre quatre fois par an chez le dentiste, afin de surveiller leur santé bucco-dentaire.

En plus de se brosser les dents deux fois par jour (recommandation qui vaut pour tous), les femmes ménopausées devraient consulter leur dentiste au rythme d’une fois tous les trois mois, afin de prévenir, en particulier, la parodontite. Rappelons que la parodontite se traduit par l’inflammation du parodonte, c'est-à-dire les tissus de soutien de la dent (notamment la gencive). Saignements, déchaussement des dents, hypersensibilité... : les signes d’une parodontite sont assez clairs, et devraient inciter à consulter rapidement un dentiste, afin d’éviter la perte des dents.

Une étude américaine, publiée dans la revue médicale « Menopause », montre qu’en raison de la diminution générale de leur masse osseuse, les femmes ménopausées devraient accorder une attention encore plus soutenue à leur santé bucco-dentaire. D’abord, en respectant scrupuleusement le rythme de deux brossages quotidiens des dents, afin de lutter contre la plaque dentaire. Il s’avère en effet que plus la densité osseuse est faible, plus la plaque dentaire (un conglomérat bactérien) a tendance à proliférer. L’usage d’un produit de rinçage est également recommandé. Ensuite, en consultant quatre fois par an leur dentiste, afin de procéder à un contrôle de routine et, si nécessaire, à un détartrage.
Dans leur étude, les chercheurs américains ont également évalué l’impact des bisphosphonates sur le développement de la parodontite. Il s’est avéré, à caractéristiques équivalentes par ailleurs, que les femmes sous traitement s’exposaient à moins de risques.


publié le : 25/10/2011 , mis à jour le 21/09/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci