Sel et hypertension : la polémique

Dernière mise à jour: novembre 2013 | 3685 visites
rr-meten-170_400_04.jpg

news Les résultats d’une étude européenne laissent entendre que la consommation de sel n’aurait aucune influence sur le développement de l’hypertension. Les critiques sont… salées.

Un groupe de chercheurs européens a suivi pendant huit ans quelque 4.000 sujets, pour la plupart quadragénaires. Le constat est plus que surprenant : non seulement aucun lien n’a été établi entre la consommation de sel et l’hypertension, mais, en plus, les « faibles » consommateurs de sel s’exposeraient à un risque accru de décès liés à une maladie cardiovasculaire, par rapport à ceux qui en mangent beaucoup !

Inutile de dire que ces résultats vont à l’encontre de recommandations bien établies, et d’ailleurs étayées par de nombreuses autres études. Les auteurs indiquent d’ailleurs que leurs travaux « apportent davantage de suggestions que de conclusions », et conseillent de ne rien modifier à l’approche actuelle.

Des experts américains, attachés aux Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), ont immédiatement réagi, en pointant notamment le fait que cette étude porte sur une population relativement réduite et concerne pour l’essentiel des personnes jeunes. Patrick Skerrett, de l’école de médecine de l’Université de Harvard, estime quant à lui que « ces découvertes sont surprenantes, et si c’est vrai, elles saperaient les programmes nutritionnels mis en place pour réduire la consommation de sel ».

Nous n’en sommes pas là, et jusqu’à plus ample informé, le sel doit continuer à être consommé avec (une grande) modération.

Source: JAMA (http://jama.jamanetwork.com)
publié le : 20/07/2011 , mis à jour le 22/11/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci