ad

Diabète gestationnel : à suivre pendant… 25 ans

Dernière mise à jour: janvier 2013 | 4051 visites
diab-zwsc-170_05.jpg

news En cas de diabète gestationnel, une surveillance au long cours est nécessaire en raison des risques de récidive lors d’une grossesse ultérieure et de développement d’un diabète de type 2.

Quand un diabète se développe durant la grossesse, cet état nécessite un traitement spécifique, afin de prévenir les conséquences de l’hyperglycémie pour la maman comme pour le fœtus. Mais cette prise en charge ne doit pas s’arrêter après la naissance de l’enfant.

Comme l’observe la revue médicale Le Généraliste, un suivi de longue durée est indispensable car le diabète gestationnel expose « à un risque doublé de récidive lors d’une grossesse ultérieure et à un risque multiplié par sept de diabète de type 2 »> (DT2).

Sur base d’une étude publiée par le « Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction », il apparaît que « le risque élevé de développer un DT2 justifie son dépistage lors de la consultation postnatale, avant une nouvelle grossesse, et tous les un à trois ans selon les facteurs de risque, et ceci… pendant vingt-cinq ans au moins ». Le choix du mode de contraception post-accouchement doit faire l’objet d’une fine évaluation, en particulier en cas d’obésité et/ou d’hypertension artérielle.


publié le : 13/09/2011 , mis à jour le 25/01/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci