ad

La taille, facteur de risque de cancer ?

Dernière mise à jour: novembre 2012 | 6848 visites
stempel-cancer-170_400_10.jpg

news Une très sérieuse étude affirme que les femmes de grande taille s’exposent à un risque relatif accru de contracter un cancer.

Notons d’emblée qu’en valeur absolue, l’élévation du risque reste assez faible : deux diagnostics de cancer supplémentaires par 1000 femmes/année, entre les dames du groupe de plus grande taille (moyenne de 1,74 m) et les plus petites (moyenne de 1,60 m). Il reste que l’observation statistique met en évidence le rôle joué par la taille dans le risque de cancer.

Ces résultats étonnants reposent sur l’analyse des données de la « Million Women Study », une étude de cohorte britannique regroupant 1,3 million de femmes. Ils font l’objet d’un article publié dans la revue « Lancet Oncology », signé par des chercheurs de l’université d’Oxford et de l’Institut Catala d’Oncologia (Barcelone). Et il apparaît que pour chaque augmentation de 10 cm de la taille, le risque relatif de contracter tout type de cancer s’accroît de 16%, indépendamment des autres facteurs (statut socio-économique, IMC, activité physique…), à l’exception du tabagisme, qui annule tout impact de la taille sur le risque cancéreux.
Les spécialistes affirment que l’augmentation de la taille moyenne au cours des dernières décennies pourrait contribuer à expliquer 10 à 15% de l’augmentation des cas de cancer. Ils avancent quelques hypothèses pour comprendre cette corrélation, comme la nutrition durant l’enfance, une composante hormonale, voire le volume de cellules, avec davantage de risques de mutations. Et en tout état de cause, ils appellent les femmes de grande taille à se montrer particulièrement vigilantes sur le plan du dépistage du cancer.


publié le : 04/10/2011 , mis à jour le 13/11/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci