Prudence avec la vaisselle en mélamine

Dernière mise à jour: mars 2018 | 8809 visites
123-p-m-honger-eten-vork-170-2.jpg

conseil Bols, tasses, assiettes, saladiers incassables aux jolies couleurs acidulées et au design tantôt épuré, tantôt kitsch, fleurissent dans les magasins spécialisés en vaisselle et art de la table. La vaisselle en mélamine a indéniablement la cote. Néanmoins, réchauffer des aliments dans des récipients en mélamine pourrait entraîner des problèmes rénaux. Le point.

Selon une récente étude scientifique menée à Taïwan et publiée dans une revue médicale de renommée internationale, il s'avère que manger des aliments chauds comme du potage servis dans des bols ou des assiettes en plastique ou en mélamine pourrait augmenter les risques de calculs rénaux et entraîner un cancer de la vessie.

Des concentrations assez élevées de mélamine ou des particules de matière plastique ont été retrouvées dans les urines des participants à cette étude après qu'ils ont consommé de la soupe chaude aux nouilles dans des contenants incassables. Néanmoins, il ne faut pas céder à la panique : la mélamine en faible quantité n'est pas nocive.

Les conseils

• Utilisez la vaisselle en mélamine uniquement pour le pique-nique, les en-cas pris au jardin ou à la plage, les repas froids et les boissons servies à température ambiante.
• Evitez les contenants en plastique qui permettent de réchauffer les aliments au four à micro-ondes ou au four traditionnel.

Source: JAMA (Internal Medicine - Jamanetwork)
publié le : 12/05/2013 , mis à jour le 01/03/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci