Migraine : attention à l'estomac vide

Dernière mise à jour: mai 2018 | 8331 visites
123-vr-bureau-hoofdp-stress-psych-170-02-a.jpg

conseil De nombreuses personnes qui souffrent de migraine associent le déclenchement des crises à la consommation de certains aliments. Mais rester l'estomac vide est un facteur de risque méconnu.

Concernant les aliments associés à la migraine, le lien de cause à effet n'a pas été formellement démontré, hormis pour le café. Cela ne signifie pas qu'il n'existe pas de relation, mais aucune preuve scientifique ne permet d'incriminer directement et spécifiquement tel ou tel aliment. En fait, les facteurs alimentaires bien établis sont d'ordre plus général : une composante allergique (oeufs, chocolat, fraises, fruits de mer...), les mélanges (même modérés) de boissons alcoolisées, un repas trop riche, ou au contraire pas assez.

Sauter un repas (pensons au petit déjeuner) constitue un comportement à haut risque pour les personnes migraineuses. Elles exposent alors leur organisme à l'hypoglycémie, c'est-à-dire une baisse du taux de sucre, ce qui va affecter en particulier le cerveau. Pour continuer à faire face aux besoins, la pression sanguine va augmenter ce qui peut provoquer une migraine. Des variations brusques de la glycémie, avec les mêmes effets, peuvent être observées lorsqu'on mange un aliment très sucré l'estomac vide. Dans ce contexte, l'association entre l'alcool (surtout le vin) et la crise migraineuse est souvent liée au fait que l'on a bu sans avoir mangé, ou pas assez, ou en état de fatigue.

Les conseils

• Respecter le rythme de trois repas par jour (avec éventuellement un ou deux en-cas légers).
• Ne pas sauter de repas.
• En cas de souper tardif, manger un petit quelque chose à l'heure habituelle du dîner afin de ne pas rester l'estomac vide.
• Ne pas abuser des snacks et des friandises puisqu'ils peuvent considérablement augmenter la glycémie, et dès lors le risque de migraine.
• Boire de l'eau régulièrement durant la journée (au moins 1,5 l au total) : une déshydratation même légère peut déclencher une crise.


publié le : 06/05/2018 , mis à jour le 16/05/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci