AVC : pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes

Dernière mise à jour: novembre 2015 | 1 réactions | 4488 visites
oz-rx-ct-hers-dr-170_400_12.jpg

conseil Proportionnellement, l'accident vasculaire cérébral (AVC) touche davantage les femmes que les hommes. Comment peut-on expliquer cette situation ?

Les femmes sont exposées aux mêmes facteurs de risque d'AVC que les hommes, comme l'hypertension artérielle, l'âge avançant, les troubles du rythme cardiaque, le diabète ou le tabagisme. Mais à ceci s'ajoutent certaines spécificités.

• Elles sont davantage sujettes à la migraine, à l'anxiété et à la dépression, qui renforcent la menace d'AVC.

• La contraception orale (en particulier les pilules de la 3ème génération) augmente le risque.

• La combinaison entre la pilule contraceptive et le tabagisme est extrêmement néfaste, surtout après l'âge de 35 ans.

• Les bouleversements hormonaux caractéristiques de la ménopause agissent de manière très défavorable, tout comme la sédentarité et la prise de poids en période de post-ménopause.

• Le diabète de grossesse (diabète gestationnel) et la pré-éclampsie constituent des facteurs de risque sur le long terme.

Les femmes ont donc tout intérêt à agir sur ce qu'elles peuvent maîtriser (le tabagisme, le poids, le suivi de la pression artérielle...) afin de réduire ce sur-risque.


publié le : 07/11/2015 , mis à jour le 13/11/2015

Réactions à "AVC : pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes"

AVC : pourquoi les femmes sont plus touchées que les hommes

par Sundance, 3 septembre 2016 - 17:27

Sorry for my Ensghli.Thanks for another informative blog. Where else may I get that type of information written in such a perfect method? I have a project that I’m simply now operating on, and I’ve been at the look out for such info.

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaçtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: