Comment arrêter de se ronger les ongles ?

Dernière mise à jour: mai 2017 | 2602 visites
123-knagen-nagels-11-23.jpg

conseil On estime qu'une personne sur quatre se ronge les ongles. Chez les enfants et les adolescents, ils seraient même un sur deux. Pourquoi fait-on cela et quels conseils peut-on donner pour y mettre un terme ?

Les médecins parlent d'onychophagie à propos de ce comportement compulsif qui peut aboutir à la détérioration de l'extrémité des doigts. Cet acte réflexe survient souvent en situation de stress, d’ennui ou de colère. Pourquoi ?

• Une première hypothèse considère qu’il s’agirait d’un moyen de refouler son agressivité. En se rongeant les ongles, on réfrénerait inconsciemment une impulsion qui nous pousserait à attaquer l'autre (symboliquement en plantant nos ongles - nos griffes - dans sa chair).

• Une autre théorie suggère que ce serait la conséquence d’un trouble impulsif. Le caractère héréditaire est très peu probable, sachant néanmoins que l'exemple donné par les parents peut jouer un rôle.

• L’onychophagie pourrait aussi correspondre à une forme de plaisir infantile, qui peut perdurer à l'âge adulte.

Quels moyens pour arrêter ?


• Des ongles coupés courts et bien soignés seront moins tentants à ronger. Si besoin, égalisez ou limez vos ongles quotidiennement.

Redoublez d'attention dans les situations de stress, d’ennui ou de frustration. Chez l’enfant, essayez de créer des distractions lorsqu'il commence à ronger ses ongles. Ne le culpabilisez pas, cela renforcerait son anxiété.

Gardez du chewing-gum sous la main et mâchez-en lorsque la tentation vous prend de porter vos ongles à la bouche.

• Si vous avez beaucoup de difficultés à vous contrôler, essayez de procéder étape par étape en repoussant le moment fatidique d'abord d'une minute, puis de deux, ensuite de trois, et ainsi de suite.

• Appliquez sur les ongles une substance qui provoque l'écoeurement : un vernis ou une huile essentielle au goût amer.

Recouvrez vos ongles avec du sparadrap. Ce n’est sans doute pas très esthétique, mais cela a le mérite d’empêcher de les ronger davantage.

• Si cela ne donne aucun résultat, il sera utile de consulter un psychologue.

Source: Barbara Simon
publié le : 07/05/2017 , mis à jour le 16/05/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: