Comment un chien comprend ce qu'on lui dit

Dernière mise à jour: janvier 2017 | 52866 visites
123-dieren-hond-10-24.jpg

news Le chien mobilise les mêmes zones du cerveau que l’être humain lorsqu’on lui parle : il analyse à la fois le sens des mots et les intonations.

Parvenir à identifier ce mécanisme n’est pas une démarche qui va de soi. Cette équipe hongroise (université Lorand Eotvos) rappelle d’abord que pendant une conversation, l’auditeur humain analyse séparément les signaux lexicaux (vocabulaire) et les intonations, puis les unifie pour comprendre le message. Qu’en est-il du meilleur ami de l’homme ?

Les chercheurs ont dressé une quinzaine de chiens pour qu’ils restent immobiles pendant une séance de résonance magnétique (IRM). Leur activité cérébrale a été analysée alors qu’ils écoutaient parler leur maître. Les spécialistes ont ainsi pu démontrer une grande similitude avec l’être humain : une zone de l’hémisphère gauche intervient dans la compréhension des mots, alors que l’intonation est interprétée par une région de l’hémisphère droit, et les deux sont ensuite combinées.

Ils montrent aussi que le circuit de la récompense ne s’active que lorsque les mots gentils sont associés à une intonation positive. Autrement dit, des mécanismes neuronaux analysent séparément et intègrent ensuite le sens des mots et l’intonation, ce qui suggère donc que cette faculté peut se développer en l’absence de la capacité de langage (dans le sens « verbalisation »). On ajoutera que lorsqu’un maître communique avec son chien, il est important – ce que l’on fait d’ailleurs instinctivement – de respecter l’adéquation entre le propos et l’intonation, sinon le chien n’y comprend plus rien…

Regardez la vidéo

Source: Science (www.sciencemag.org)
publié le : 02/11/2016 , mis à jour le 20/01/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci