Perte de cheveux après la grossesse : pourquoi et que faire ?

Dernière mise à jour: août 2017 | 2444 visites
123-haar-val-cosm-2-22.jpg

conseil Deux à quatre mois après l’accouchement, vous pouvez être soudain confrontée à une importante perte de cheveux. C’est normal et heureusement temporaire : la croissance des cheveux se normalisera progressivement. Quels conseils peut-on donner pour limiter le problème ?

Durant votre grossesse, vous aviez probablement plus de cheveux qu’auparavant, plus de volume et plus de brillance. Ceci s’explique par les changements hormonaux qui surviennent chez la femme enceinte.

• Normalement, vous perdez 85 à 100 cheveux par jour, ce que vous remarquez à peine puisque vous en avez entre 500.000 et 1 million. Cette perte est due au cycle de croissance naturel des cheveux. Environ 85 à 95% de nos cheveux sont en phase de croissance (phase anagène), cette phase durant 2 à 5 ans. Environ 10% se trouvent en phase de repos (phase télogène), une phase qui dure environ 3 mois. Ensuite, ces cheveux sont chassés par des nouveaux et tombent.

• Ce cycle naturel de croissance est affecté par la production des hormones de grossesse. Vers le 5ème mois, on constate qu’on a plus de cheveux en phase de croissance que d’habitude et moins de cheveux en phase de repos. Donc les cheveux tombent moins vite.

Après l’accouchement, le taux d’oestrogènes retombe et de nombreux cheveux entrent en phase de repos, pour tomber environ 3 mois plus tard. On appelle cela l’effluvium télogène. Le stress associé à la naissance peut contribuer à l’accélération de la perte de cheveux. Si vous allaitez, la perte de cheveux peut être retardée parce que votre balance hormonale est influencée par l’allaitement.

Un phénomène temporaire

En fait, les cheveux que vous perdez sont ceux qui ne sont pas tombés durant votre grossesse. Parfois, la perte de cheveux est si importante que des mèches peuvent être emportées par votre brosse à cheveux et laisser des zones dégarnies. Après quelques semaines, le cycle normal se remet progressivement en place. Autour du premier anniversaire de votre enfant, tout est revenu à la normale et vous reperdez 80 à 100 cheveux par jour.

Dans le cas contraire et si la perte de cheveux est sévère, consultez votre médecin pour envisager une autre cause.

Quelles solutions ?

Vous ne pouvez pas empêcher ce phénomène, mais vous pouvez le limiter et rendre la perte de cheveux moins perceptible.

1° - Traitez délicatement vos cheveux

• Brossez-les et peignez-les prudemment. Préférez un peigne à dents larges ou une brosse douce.
• Les cheveux mouillés sont plus sensibles que les cheveux secs, alors redoublez de prudence.
• Évitez les appareils de coiffage à chaud comme le sèche-cheveux et le fer à friser.
• Ne jouez pas avec vos cheveux et ne tirez pas dessus.
• Ne faites pas des tresses serrées, des couettes ou des chignons : cela peut aggraver la perte de cheveux.
• Évitez les colorations tant que la perte de cheveux n’est pas revenue à la normale.

2° - Adaptez votre coiffure

• Demandez à votre coiffeur de vous faire une coiffure qui donne du volume à votre chevelure.
• Songez aux cheveux courts : la perte de cheveux sera plus faible et il vous sera plus facile d’en prendre soin.

3° - Évitez le stress

Le stress peut considérablement contribuer à une perte de cheveux due à l’effluvium télogène. Il faut limiter au maximum les situations de stress, ce qui est plus facile à dire qu’à faire quand on doit s'occuper d'un nouveau-né…

4° - Utilisez les bons produits de soin

• Utilisez un shampoing et un après-shampoing qui donnent du volume. Optez pour un après-shampoing pour cheveux fins.
• Évitez la combinaison après-shampoing intensif et shampoing revitalisant. Elle pourrait faire perdre du volume à vos cheveux.
• Appliquez l’après-shampoing surtout sur la pointe des cheveux.
• Certains produits annoncent contenir de la biotine ou du silicium qui feraient du bien à vos cheveux, mais cet effet n'est pas prouvé.

5° - Surveillez votre alimentation

Une alimentation équilibrée est importante pour la santé des cheveux.

• Veillez à consommer assez de protéines (produits laitiers, viande, poisson, noix…) et à manger beaucoup de fruits et de légumes.
• Veillez également à ce que votre alimentation contienne suffisamment de fer. Après avoir accouché, il se peut que vous souffriez d’anémie. Le fer se trouve principalement dans les céréales, la viande, le poisson, les oeufs, les pommes, les fruits secs, ainsi que dans tous les légumes.

6° - Vitamines et minéraux ?

Les compléments de vitamines et de minéraux ne sont pas utiles à court terme.

• Il n’a pas été démontré que les compléments par exemple de vitamine B, C ou E aient un effet bénéfique sur la croissance des cheveux.
• L’effet des compléments de zinc n’a pas non plus été démontré.
• En cas de carence en fer, des comprimés de fer peuvent être utiles. Discutez-en avec votre médecin.

7° - La pilule contraceptive

Les pilules contraceptives contenant des oestrogènes pourraient avoir un effet bénéfique sur la chevelure. Attendez en tout cas quatre semaines après l’accouchement (et plus en cas d’allaitement) avant de prendre la pilule et discutez-en au préalable avec votre médecin.


publié le : 23/08/2017 , mis à jour le 22/08/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: