Qui est plus à risque de glaucome ?

Dernière mise à jour: mai 2017 | 1 réactions | 2540 visites
123-man-oog-oz-glauc-cataract-170-02.jpg

conseil Le glaucome est une maladie de l’oeil fréquente, en particulier chez les personnes âgées. Le principal facteur de risque - mais ce n'est pas le seul - renvoie à une pression intra-oculaire trop élevée. Il est important d'intervenir tôt, car la cécité menace en raison d'une atteinte irréversible du nerf optique.

Le glaucome évolue lentement. Le premier symptôme caractéristique concerne le champ de vision, qui se rétrécit. Les pièces manquantes de ce champ de vision sont complétées par le cerveau, qui perd les informations nécessaires au fur et à mesure qu’il reçoit moins d’informations des yeux.

Les facteurs de risque

Tout le monde peut développer un glaucome chronique, mais certains facteurs augmentent le risque.

La pression intra-oculaire. Le glaucome est généralement causé par une pression (tension) intra-oculaire trop élevée en raison d’un déséquilibre entre la production et l’écoulement de l’humeur aqueuse dans l’oeil. Dans un oeil normal, il y a production et écoulement constants de l’humeur aqueuse. Quand les canaux de drainage rétrécissent ou s’obstruent, la pression augmente.

Une pression trop élevée n’entraîne pas systématiquement un glaucome. Votre ophtalmologue déterminera si votre hypertension oculaire doit ou non être traitée.

À l’inverse, un glaucome peut survenir sans que la tension soit trop élevée. Souvent, c’est une mauvaise circulation dans l’oeil qui est en cause.

L'âge. Bien que le glaucome atteint aussi des enfants et de jeunes adultes, la maladie survient généralement à partir de 40 ans. Plus vous êtes âgé, plus le risque de glaucome augmente. Environ 2% des Belges de moins de 40 ans souffrent d'un glaucome, souvent sans le savoir. Ce chiffre monte à 4% chez les 80 ans et plus.

Exceptionnellement, le glaucome peut être congénital. L'enfant présente un ou deux yeux anormalement grands. Il doit être traité aussi vite que possible. Après l'intervention, un traitement prolongé avec des lunettes et une orthoptie est nécessaire pour permettre le bon développement de la vue.

Il peut aussi arriver, mais c'est très rare, qu’un glaucome survienne plus tard dans l’enfance. La détection est très difficile. Il est conseillé de faire examiner régulièrement tous les membres de la famille si cela est arrivé à un de ses membres.

L'hérédité. Si un membre de la famille (élargie) souffre d'un glaucome, vous courez plus de risques d’en être atteint tôt ou tard. Si des parents au premier ou au deuxième degré en sont atteints, le risque d'en être atteint un jour est environ dix fois plus élevé que dans la population générale.

Une forte myopie (- 3 ou davantage).

L'origine ethnique. Les personnes d’origine africaine courent un plus grand risque de glaucome.

Le diabète ou une maladie vasculaire.

La tension artérielle. Il est à remarquer qu’une hypotension est plus nocive qu’une hypertension. Si vous êtes traité pour de l’hypertension, il ne faut pas la faire descendre trop bas.

Les médicaments. Certains médicaments et gouttes oculaires (comme la cortisone) augmentent la pression intra-oculaire et donc le risque de glaucome.

Les lésions aux yeux. Si vous avez eu une blessure à l’oeil, vous courez un risque plus élevé de glaucome. C'est aussi le cas si votre cornée est (trop) fine.

Le mode de vie. La principale cause de pression intra-oculaire élevée est un drainage inadéquat de l’humeur aqueuse dans l’oeil. Cela peut être influencé par le mode de vie, le régime alimentaire ou la manière d’utiliser vos yeux (myopie + exposition fréquente et prolongée à un écran d'ordinateur, notamment).

Le stress peut augmenter légèrement la tension des yeux, mais ce n’est pas une cause majeure, contrairement au tabac, qui représente un réel danger.

Le glaucome aigu. Un glaucome aigu affecte le plus souvent les personnes dont la chambre oculaire antérieure est peu profonde. Il est plus fréquent chez les femmes et chez les personnes presbytes ou atteintes de cataracte. Certains médicaments peuvent déclencher un glaucome aigu, par exemple ceux contre le rhume, la diarrhée, la dépression et la maladie de Parkinson.

Et le dépistage ?

La détection d'une pression intra-oculaire élevée ou du développement d'un glaucome repose sur un examen oculaire périodique. Il comprend une mesure de la pression intra-oculaire, un examen du nerf optique, du champ de vision et de la chambre oculaire.

Si vous appartenez à un groupe à risque (antécédents familiaux, diabète, forte myopie…), un examen de contrôle est recommandé tous les deux ans entre 40 et 65 ans, et un examen annuel après 65 ans. En cas de pression intra-oculaire élevée (que l'on traite par des gouttes), l'examen de suivi sera annuel, quel que soit l'âge.


publié le : 12/05/2017 , mis à jour le 11/05/2017

Réactions àà "Qui est plus à risque de glaucome ?"

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: