Mal de tête : souffrez-vous vraiment de migraine ?

Dernière mise à jour: août 2017 | 1668 visites
123-vr-hoofdpijn-migr-05-17.jpg

conseil La migraine est une cause fréquente de maux de tête, surtout chez les femmes. Cependant, la douleur peut aussi être causée par d'autres types de céphalée. Quels sont les symptômes qui permettent de distinguer les différents types de mal de tête ?

On estime qu’un Belge sur cinq a déjà souffert de migraine et chez les femmes, cette proportion s’élève à 30% environ. La migraine touche surtout les 25 à 45 ans, mais elle peut commencer durant l’enfance ou l’adolescence. Les crises s'atténuent généralement après l’âge de 45 ans.

Quels sont les symptômes typiques de la migraine ?


• des crises répétées, d’une durée de 4 à 72 heures
• des martèlements modérés à sévères
• la plupart du temps, la douleur est unilatérale (une moitié du crâne)
• souvent des nausées et/ou des vomissements
• fréquemment : hypersensibilité à la lumière (photophobie) et au son (phonophobie)
• aggravation en cas d’effort physique
• activités quotidiennes (très) perturbées
• une aura (20 - 30% des cas), avec des éclairs de lumière, des taches aveuglantes, des picotements ou un engourdissement des lèvres, du visage, des mains..., une faiblesse musculaire, des difficultés d’élocution, des hallucinations…

Quels sont les autres types de maux de tête ?


La céphalée de tension

La céphalée de tension se caractérise par une pression ou un enserrement du crâne, le plus souvent des deux côtés, avec une intensité légère à modérée, qui ne s’aggrave pas avec l’effort physique. Il n’y a ni nausées ni vomissements, mais une sensibilité à la lumière et/ou au bruit peut apparaître.
L'algie vasculaire de la face

L'algie vasculaire de la face se manifeste par des crises de maux de tête très douloureux, toujours sur une moitié du crâne. Elles peuvent durer de 15 minutes à 3 heures, et apparaître tous les deux jours et jusqu’à 8 fois par jour. Elles peuvent être associées à des yeux rouges, larmoyants, un nez bouché ou qui coule, de la transpiration au front ou au visage, un rétrécissement de la pupille (miosis) ou un affaissement de la paupière (ptosis). La plupart des patients sont agités durant la crise.
La céphalée secondaire

Il s’agit de tous les types de maux de tête symptomatiques d'un autre problème. Par exemple : infection (grippe…), inflammation (oreille…), souci dentaire, gueule de bois, mal de l'altitude… Une cause particulière de céphalée secondaire est la sur-utilisation de médicaments contre… les maux de tête (analgésiques…).

Souffrez-vous de migraine ?


La probabilité que vous souffriez de migraine est très importante si vous répondez « oui » à au moins deux de ces trois questions.

• La lumière vous fait-elle souffrir quand vous avez mal à la tête ?
• Votre mal de tête a-t-il limité vos activités pendant au moins un jour durant les trois derniers mois ?
• Êtes-vous nauséeux ou souffrez-vous de maux d’estomac quand vous avez mal à la tête ?

Une crise de migraine se déroule généralement en quatre étapes. Entre les crises, la plupart des personnes se sentent très bien.
1° - La phase d’alerte

Environ la moitié des personnes souffrant de migraine ont conscience de cette phase. Quelques heures et jusqu'à un à deux jours avant le début de la douleur à la tête, vous êtes irritable, déprimé ou fatigué, ou inhabituellement énergique, ou avec un énorme appétit. Certains « sentent » arriver la crise.
2° - La phase d’aura

Seul un tiers des personnes migraineuses ont déjà eu une aura, et pas toujours à chaque crise. C’est un signal du cerveau et la phase dure habituellement 10 à 30 minutes. Vous voyez des taches qui aveuglent, des points lumineux clignotants ou des éclairs colorés. Parfois, votre vision devient double ou floue. Des picotements ou des engourdissements peuvent également apparaître, ainsi que des difficultés à parler.
3° - La phase des maux de tête

Une crise de migraine dure habituellement d’un peu moins d’un jour à 3 jours. Elle survient le plus souvent une ou deux fois par mois, mais ceci peut varier d’une fois par an à deux fois par semaine. Si la douleur dure moins de 4 h ou plus de 72 h, il ne s’agit probablement pas d’une migraine.

La douleur migraineuse peut être extrêmement sévère et affecte généralement un seul côté de la tête. Souvent, elle touche l’avant de la tête ou les tempes. Elle est pulsatile ou lancinante et s'aggrave avec l’exercice. Vous avez envie de vomir (le vomissement semble d'ailleurs soulager la douleur). La lumière et le bruit vous gênent et vous vous sentez mieux dans un endroit sombre et calme.
4° - La phase de récupération

Elle survient lorsque les maux de tête diminuent. Vous êtes fatigué, parfois irritable et déprimé, et vous éprouvez des difficultés à vous concentrer. Cette phase peut durer une journée entière.


publié le : 05/08/2017 , mis à jour le 04/08/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: