Fibromyalgie : que se passe-t-il avec les artères du cerveau ?

Dernière mise à jour: octobre 2017 | 18664 visites
123-hers-hersenen-scan-10-24.jpg

news Le débit sanguin dans les artères cérébrales des patients souffrant de fibromyalgie montre certaines particularités, corrélées à la douleur et à l’anxiété.

La fibromyalgie est une maladie complexe, dont les causes restent encore à comprendre. Des recherches précédentes ont mis en évidence des singularités dans l’organisation des réseaux de neurones du cerveau, concernant en particulier les connexions dans des régions associées à la douleur et à son ressenti. Une équipe espagnole (Universitat Politècnica de València) a exploré un paramètre jusqu’ici peu étudié : la vitesse du débit sanguin.

Les chercheurs ont réuni des patientes fibromyalgiques et des femmes qui ne souffraient pas de la maladie. Alors qu’elles étaient au repos, yeux fermés, elles ont été soumises à un doppler transcrânien, une technique d’imagerie qui permet de visualiser l’activité des vaisseaux sanguins du cerveau, et en l’occurrence l’artère cérébrale antérieure et l’artère cérébrale moyenne. Cet examen a permis de constater des spécificités propres aux patientes fibromyalgiques, chez lesquelles le débit sanguin ne correspond pas aux résultats attendus en situation de repos, surtout dans les régions du cerveau impliquées dans la douleur et dans la réaction émotionnelle. Ceci correspond aux résultats de tests qui indiquent qu’en cas de fibromyalgie, la réponse aux stimuli douloureux est plus forte, alors que le degré d’anxiété et de dépression est plus élevé.

Ce qui signifie, poursuivent les auteurs, que les altérations du débit sanguin cérébral interviendraient d’une manière ou d’une autre dans la fibromyalgie, et que cette mesure pourrait contribuer à l’évaluation de la maladie.

Source: PLoS One (http://journals.plos.org/pl)
publié le : 06/10/2017 , mis à jour le 05/10/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci