Marron et châtaigne : quelles sont les différences ?

Dernière mise à jour: octobre 2017 | 1262 visites
123-kastanje-paardekastanje-3-24.jpg

conseil C'est par amalgame qu'on confond châtaigne et marron. On parle de crème de marron alors qu'on devrait dire « crème de châtaigne » et les « marrons chauds » sont en fait des châtaignes. Voici comment distinguer le marron de la châtaigne comestible, et les conseils pour en ramasser des paniers bien remplis.

La châtaigne est le fruit du châtaigner (Castanea sativa), un arbre de la même famille que le chêne et le hêtre. La châtaigne est en surnombre sous la bogue, on l'on trouve deux ou trois amandes. Elle est plate, triangulaire, en forme de coeur et se termine en petit plumet à son sommet.

Le marron d'Inde est la graine du marronnier (Aesculus hippocastanum), et il est toxique. Le marron est une variété de châtaigne. Il est rond, dodu, et seul dans sa bogue.

Si les fruits se ressemblent, les feuilles, les fleurs et les bourgeons sont fort différents.

• Chez le châtaignier, les fleurs sont unisexuées, tandis que chez le marronnier d'Inde, les fleurs sont hermaphrodites. Une fois fécondées, elles évoluent en un gros fruit épineux, dont la bogue contient un marron. La fleur de châtaignier fécondée se développe en fruit sec, dont la bogue contient en général trois fruits dans sa variété sauvage.

• On trouve des marrons (non comestibles) dans les cours de récréation, les parcs communaux, en forêt ou en rue.

• La châtaigne comestible se ramasse en forêt de mi-septembre à mi-novembre.

Les conseils pour les châtaignes

• Munissez-vous d'un panier ou d'un sac, ainsi que d'une canne ou d'un bâton pour bien remuer les branches et les feuillages.

• Portez des bottes ou des chaussures montantes et un long pantalon qui vous protégeront contre les picots des bogues (et accessoirement contre les tiques...).

De retour à la maison, occupez-vous rapidement des châtaignes afin d'éviter que les petits insectes, surtout des vers, les attaquent. Faites-les tremper dans une eau à 40 °C pendant environ une heure. Changez l'eau, puis laissez-les tremper une semaine dans une eau à température ambiante, renouvelée quotidiennement. Après épluchage, vous pouvez les congeler ou les stériliser dans des bocaux.

Source: Barbara Simon
publié le : 05/10/2017 , mis à jour le 04/10/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: