Arthrose du pouce : causes, symptômes et traitements

Dernière mise à jour: octobre 2017 | 1089 visites
kine-revalid-mass-hand-170_560_05.jpg

conseil L'arthrose du pouce, ou rhizarthrose, représente environ un tiers des cas d'arthrose. Souvent d'origine professionnelle, elle touche davantage les femmes que les hommes, et en particulier au-delà de 50 ans. Elle est particulièrement douloureuse et invalidante. Voici les symptômes et les traitements.

La rhizarthrose peut être accompagnée d'une tendinite. Un terrain génétique n'est pas à exclure. Les mouvements répétés sont une cause bien connue : taper sur un clavier d'ordinateur, cuisiner, coudre, écrire, bricoler, nettoyer, pratiquer certains sports...

Les symptômes

• Les mouvements à répétition deviennent très douloureux. Conduire ou s'habiller, ouvrir une porte ou une bouteille, se coiffer ou faire le ménage peut paraître insurmontable.

• Raideur du pouce (surtout à la base).

• Vives douleurs à la base du pouce.

• A long terme, on peut observer une déformation du doigt qui se rétracte vers l'intérieur de la main.

Les traitements

• Ménager l'articulation douloureuse et éviter les mouvements répétitifs.

• Le port (de nuit et parfois même de jour) d'une orthèse de repos pour limiter les mouvements peut aider à soulager la douleur.

• Les massages, les ultrasons et de la kinésithérapie donnent de bons résultats, tant pour retrouver de la souplesse que pour atténuer les épisodes douloureux.

• Prise par voie orale d'un antidouleur et/ou d'un anti-inlammatoire.

• Application d'une pommade ou d'un gel anti-inflammatoire (avec port de gants en coton).

• Un anti-arthrosique comme traitement de fond.

• Pour les crises très douloureuses, les infiltrations de cortisone (maximum 2 fois par an) peuvent être envisagées, surtout chez les personnes qui ne peuvent pas suspendre leurs activités professionnelles.

• Si la douleur persiste ou s'intensifie malgré les traitements, la pose d'une prothèse sera envisagée. Elle remplace l'articulation du pouce. La rééducation dure de 3 à 6 mois.

Source: Barbara Simon
publié le : 14/10/2017 , mis à jour le 13/10/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: