Astronautes : l’espace modifie le cerveau

Dernière mise à jour: janvier 2018 | 3278 visites
123-astronaut-ruimte-170-12.jpg

news Un long séjour dans l’espace modifie certaines structures cérébrales des astronautes (spationautes). Pour combien de temps et avec quelles conséquences : cela reste à déterminer.

Il existe peu d’informations sur les effets d’un vol spatial sur la configuration anatomique du cerveau, indique cette équipe américaine (Medical University of South California). En collaboration avec des experts de la Nasa, les chercheurs ont soumis des astronautes à des résonances magnétiques (IRM) avant et après un séjour dans l’espace, soit de longue durée (18 astronautes : 165 jours en moyenne), soit de courte durée (16 astronautes : 14 jours en moyenne). Les images ont été analysées par des spécialistes qui ignoraient la durée du séjour.

Que constate-t-on ?

• Un rétrécissement du sillon central (qui parcourt la surface externe du cerveau) chez 17 des 18 astronautes « longue durée » contre 3 des 16 « courte durée ».

• Un déplacement du cerveau vers le haut chez 12 des 18 « longue durée », mais aucun des « courte durée ».

• Ce mouvement du cerveau entraîne une compression du liquide céphalo-rachidien (dans lequel baigne le cerveau) au sommet de la boîte crânienne.

On observe aussi chez 3 « longue durée » l’apparition d’un œdème du disque optique (ou œdème papillaire), sans doute lié à l’augmentation de la pression intracrânienne et en tout cas associé au rétrécissement du sillon central. Voilà pour le constat. Mais qu’en est-il des conséquences ? On l’ignore. Les auteurs indiquent que les recherches se poursuivent afin de déterminer la durée de ces changements et leurs implications cliniques, ce qui peut prendre un long moment…

Source: The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
publié le : 24/01/2018 , mis à jour le 23/01/2018

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaçtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci