Le chocolat : l’ami précieux de votre foie

Dernière mise à jour: février 2018 | 8898 visites
chocolade-eten-8-17.jpg

news En quantités raisonnables, le chocolat noir (au moins 70% de cacao) exerce un effet protecteur pour le foie en raison de sa richesse en antioxydants. En fait, tout l’organisme en bénéficie.

Cette action antioxydante est à attribuer aux polyphénols (en particulier les flavonoïdes) et aux minéraux (zinc, cuivre, sélénium, manganèse…) présents dans le chocolat noir. Noir, car le chocolat au lait en fournit considérablement moins, et le chocolat blanc pas du tout. La clé, c’est la densité en cacao.

Une récente étude française (Hôpital Cochin), réalisée auprès de patients particulièrement sensibles aux infections virales touchant le foie, montre que la consommation quotidienne de chocolat noir fait baisser de 40% le risque de présenter des valeurs anormales des enzymes hépatiques (reflet de la santé du foie), sachant qu’il existe une relation dose - réponse : plus la consommation est fréquente (jusqu’à plusieurs fois par jour), plus l’effet protecteur est important.

Comme l’explique Le Figaro, la quantité idéale tourne autour de 30 à 40 grammes par jour, à la fois pour bénéficier des effets positifs associés aux antioxydants et pour se situer dans des apports caloriques raisonnables. Il y a le foie, mais c’est tout l’organisme qui est concerné, puisque cette action antioxydante et anti-inflammatoire protège aussi les artères, et dès lors le cœur et le cerveau. On rappellera que le chocolat contient des substances qui agissent sur le circuit du plaisir, avec la libération d’endorphines antistress et antidépressives.

Trois ou quatre carrés de chocolat noir tous les jours, en accompagnement de quelques tasses de café ou de thé : une manière agréable de faire provision d’antioxydants.


publié le : 12/02/2018 , mis à jour le 12/02/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci