Alcool et mortalité : combien de verres buvez-vous ?

Dernière mise à jour: juin 2018 | 7674 visites
123-p-m-alcohol-drinken-beer-170-3.jpg

news Les recommandations en matière de consommation d’alcool diffèrent (parfois beaucoup) selon les pays. Il semblerait que le seuil des dix verres par semaine soit la limite à ne pas dépasser.

Des spécialistes en santé publique et en épidémiologie ont réalisé une synthèse d’envergure, en croisant les résultats d’une centaine d’études internationales regroupant au total quelque 600.000 personnes. Ce travail a été coordonné par une équipe britannique (université de Cambridge). Après avoir évalué tous les paramètres santé, il s’avère que le seuil de « risque minimal » de mortalité toutes causes confondues associée à l’alcool se situe à 100 g d’alcool pur par semaine, soit l’équivalent de dix verres standards (25 cl de bière, 12,5 cl de vin, 3 cl de whisky). Une quantité à répartir sur toute la semaine évidemment, et idéalement en intercalant des jours d’abstinence.

Au-delà de dix verres, l’impact sur l’espérance de vie va crescendo, indiquent les auteurs. Ainsi, à l’âge de 40 ans, la consommation continue de 100 à 200 g d’alcool par semaine réduirait l’espérance de vie de six mois, de un à deux ans avec 200 à 350 g, et de quatre à cinq ans avec plus de 350 g. Les chercheurs indiquent que les recommandations devraient être revues à la baisse dans de nombreux pays, qui fixent des seuils (un peu ou nettement) plus élevés que dix verres hebdomadaires. Et on ajoutera que risque minimal ne signifie pas absence de risque…

Source: The Lancet (www.thelancet.com)
publié le : 25/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci