Démence : avez-vous un but dans la vie ?

Dernière mise à jour: juin 2018 | 4301 visites
123m-hers-hersenen-6-3.jpg

news On sait que la perception positive de l’existence influence le risque de maladie. Le fait d’avoir un but dans la vie protégerait dans une certaine mesure contre la démence.

Comme l’explique le Dr Alain Cohen (Journal international de médecine), « la sensation de bien-être passe pour constituer une ressource psychologique représentant un facteur protecteur contre les maladies liées à l’âge ». Une équipe américaine (Florida State University) et française (université de Montpellier) a voulu vérifier si cet effet protecteur concernait aussi le risque de démence. Quelque 10.000 seniors (60% de femmes) ont été intégrés dans ce suivi. Cinq aspects du fonctionnement psychologique ont été pris en considération : satisfaction de vie, optimisme, maîtrise, but dans l’existence, affect positif.

Que constate-t-on ?

Le fait d’avoir un but dans la vie - « une existence riche de sens et axée sur un objectif » - est associé à une diminution de 30% du risque de démence, indépendamment des autres facteurs de risque cliniques et comportementaux. Ceci ne se vérifie pas pour les quatre autres paramètres.

Le Dr Cohen observe que le mécanisme sous-jacent à cette association demeure inconnu, et se demande ce qui sous-tend quoi : le but dans l’existence s’oppose-t-il à une détérioration des facultés cognitives, ou la préservation de celles-ci facilite-t-elle l’élaboration soutenue de projets pour l’avenir ?

Source: International Journal of Geriatric Psychiatry (https://onlinelibrary.wiley)
publié le : 27/06/2018 , mis à jour le 26/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci