La santé des artères passe par les intestins

Dernière mise à jour: juin 2018 | 15279 visites
123-anatom-bloedvat-bloedcel-bloeding-10-16.jpg

news La composition du microbiote intestinal intervient dans la santé des artères : une association existe entre la flore intestinale et la rigidité artérielle.

La rigidité artérielle est un marqueur puissant du risque cardiovasculaire, en particulier car ce processus rend les artères plus sensibles à la formation de dépôts qui risquent d’obstruer le vaisseau sanguin. Comme l’explique cette équipe britannique (King’s College London), « la rigidité artérielle est peu corrélée à la plupart des facteurs de risque cardiovasculaires classiques », et il est donc intéressant d’explorer d’autres pistes, comme le microbiote intestinal.

Les chercheurs ont procédé sur quelque 700 sœurs jumelles, avec évaluation de la rigidité artérielle (mesure de la vitesse d’onde de pouls) et de la composition de la flore intestinale. Ils ont pu établir une corrélation entre une plus grande diversité du microbiote et un risque réduit de rigidité artérielle, indépendamment d’autres variables, et ils constaté que certaines familles de bactéries (notamment Ruminococcaceae) y étaient plus particulièrement associées.

La diversité du microbiote n’explique pas tout du risque de rigidité artérielle, bien sûr, mais les spécialistes soulignent qu’il s’agit de la première démonstration de ce lien, et que le fait de cibler le microbiote pourrait constituer une cible de prévention et de traitement de la rigidité artérielle. Et même si la composition du microbiote intègre une part de génétique, la diversification alimentaire peut intervenir de manière très positive, alors que les prébiotiques et les probiotiques présentent un réel intérêt.

Source: European Heart Journal (https://academic.oup.com/eu)
publié le : 29/06/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci