Maladie d'Alzheimer : 10 symptômes d'alerte

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 1830 visites
123-p-m-denken-geheug-170-4.jpg

conseil La mémoire se détériore lentement et progressivement avec l'âge qui avance. En cas de démence, comme la maladie d'Alzheimer, le processus est beaucoup plus rapide et bien plus prononcé. Perte de mémoire ou démence : quels signes doivent alerter ?

Ce n’est pas parce qu'un senior pose la même question deux ou trois fois, ne se rappelle plus tout d'un coup du nom de son petit-fils ou égare ses lunettes qu’il est forcément sur la voie de la démence. La démence est un terme générique désignant un certain nombre de troubles cérébraux entraînant une dégradation psychologique, physique, mentale et sociale. On estime que 6% des plus de 65 ans et 30% des plus de 80 ans en souffrent. Il existe diverses causes de démence, mais elles ont toutes à peu près les mêmes caractéristiques et les mêmes symptômes.

La maladie d'Alzheimer est la principale forme de démence (60% des cas). Les symptômes ne sont pas toujours clairement reconnaissables, en tout cas dans la phase initiale. Les premiers signes de démence sont généralement des changements subtils. Petit à petit, le fonctionnement intellectuel se détériore. Au cours de la maladie, des modifications de comportement et de caractère se produisent. Plus la maladie progresse, plus les symptômes deviennent sévères.

La Ligue Alzheimer a dressé une liste de 10 signes avant-coureurs de la maladie d'Alzheimer. Pour d’autres types de démence, les symptômes de départ peuvent différer.

1° - Pertes de mémoire

Une personne atteinte d'Alzheimer (débutant) oublie souvent les événements récents : ce qu'elle a mangé, qui elle a vu, où elle a mis ses affaires... Elle oublie aussi les noms et les numéros de téléphone, les dates (comme les anniversaires des enfants ou des petits-enfants)... Elle répète les choses ou pose encore et encore les mêmes questions.

Dans une première phase de démence, la personne peut utiliser des « techniques de dissimulation » pour cacher cela autant que possible à son entourage.

La mémoire à long terme reste souvent bonne pendant longtemps. Ce n'est que dans une prochaine phase de la maladie qu’elle se perdra. Quand on a des pertes de mémoire « banales », on oublie parfois les noms ou les rendez-vous, mais on s'en souvient généralement plus tard.

2° - Problèmes de planification et d'organisation

Les personnes atteintes de démence peinent de plus en plus à planifier, organiser et prendre des décisions. De ce fait, elles ne peuvent plus effectuer des actions complexes, par exemple exécuter une recette, faire fonctionner un nouvel appareil électrique, organiser la prise des médicaments, acheter de la nourriture ou gérer un budget mensuel. Ou elles ne comprennent pas (plus) ce que certains chiffres représentent. Elles peuvent également penser et agir de manière moins flexible, s’attacher à des habitudes et avoir du mal à s’adapter après une erreur.

3° - Problèmes liés à l'exécution de tâches simples (apraxie)

Les gestes ordinaires du quotidien sont de plus en plus difficiles parce que les patients perdent parfois le fil et ne savent pas ce qu'ils font, ce qui a déjà été fait et comment il faut poursuivre. Par exemple, organiser un budget, faire fonctionner des appareils ménagers… Il devient également plus difficile de faire les choses simples comme préparer du café, se laver ou se raser, se brosser les dents, s'habiller et se déshabiller, fermer les boutons d'un vêtement, jouer aux cartes...

4° - Confusion (désorientation) dans le temps et / ou l'espace

Une personne qui souffre de la maladie d'Alzheimer peut être confuse par rapport au temps (heures) et aux lieux.

La désorientation dans l'espace peut se manifester de différentes manières, par exemple en oubliant le lieu de résidence, en se perdant dans des lieux normalement connus, en ne sachant plus où l'on se trouve...

La désorientation dans le temps peut se manifester par l'oubli des dates ou des rendez-vous, la confusion dans les jours de la semaine, entre le jour et la nuit... Cette désorientation dans le temps entraîne souvent des troubles du sommeil.

En cas de perte de mémoire banale, on peut parfois douter du jour de la semaine, mais on s’en rappelle ensuite très vite.

5° - Problèmes de reconnaissance des objets, des sons et des odeurs (agnosie)

Au fil du temps, la personne atteinte d'Alzheimer peut avoir des difficultés à reconnaître des objets, des visages, des sons, des odeurs… Elle peut voir, entendre et sentir, mais elle ne reconnaît pas ce qu'elle perçoit. Par exemple, elle peut sentir une odeur de brûlé mais ne pas connaître la signification de cette odeur. Ou elle peut entendre le téléphone qui sonne, mais ne pas reconnaître ce signal. Il est également possible quelle reconnaisse le signal, mais ne reconnaisse pas le téléphone comme un appareil. Il se peut aussi qu’elle estime moins bien les distances.

6° - Problèmes de langage (aphasie)

Un autre symptôme est l’oubli de mots simples. La personne atteinte de démence ne peut plus nommer ce qu’elle voit ou entend. Même les mots de base tels que « pain », « lit » ou « voiture » peuvent être oubliés. Les mots peuvent également être utilisés dans un mauvais contexte ou d’une mauvaise manière (par exemple, « horloge » pour « heure » ou « boisson » pour « eau »). La personne peut arrêter de parler au milieu d'une conversation et ne pas savoir comment poursuivre. Ou répéter ce qu’elle vient de dire. Suivre une conversation est également plus difficile.

En vieillissant, on peut parfois avoir du mal à trouver le mot juste tout de suite, mais tôt ou tard, on y arrive.

7° - Mettre les choses au mauvais endroit

Une personne atteinte d'Alzheimer peut mettre les choses au mauvais endroit et ne plus savoir où elle les a laissées. Par exemple une brosse à dents dans le réfrigérateur ou un livre dans le four.

N'importe qui peut perdre quelque chose, mais en général, on réussit à la retrouver.

8° - Mauvaise estimation des situations

La mauvaise évaluation des situations peut se produire de différentes manières. Par exemple, un patient Alzheimer peut porter un manteau quand il fait chaud ou quitter la maison en manches courtes en plein hiver. Ou il peut acheter des choses dont il n'a pas besoin, dépenser soudainement beaucoup d'argent...

Cela peut également être exprimé par un comportement inapproprié, tel que le déshabillage en entreprise, le fait de commencer à jurer, de faire des commentaires sexuellement explicites, d’avoir peur de la télévision, car les images sont perçues comme réelles. Habituellement, cette altération du jugement a également pour conséquence que la personne atteinte de démence ne reconnaît pas qu'elle est malade.

9° - Perte d'initiative et / ou isolement social (apathie)

Une personne atteinte d'Alzheimer peut s'isoler et, par exemple, arrêter ses loisirs préférés, éviter les activités sociales, ne plus vouloir faire les choses de la vie quotidienne…

10° - Changements comportementaux et de personnalité

Une personne atteinte de démence peut montrer un comportement étrange. Elle peut devenir confuse, suspicieuse, déprimée, anxieuse ou très irritable. Par exemple, elle peut penser que des choses lui ont été volées. Un comportement erratique, des cris, de l’agressivité peuvent également se produire.

L’humeur peut changer sans raison claire. La personne atteinte de démence peut soudainement commencer à pleurer et être très heureuse une demi-heure plus tard.

La personnalité change également. La personne peut faire des choses qu'elle n'a jamais faites auparavant. Les personnes plutôt renfermées et introverties peuvent soudainement manifester une ouverture et une désinhibition.

Faut-il consulter ?

En présence de l'un ou de plusieurs de ces comportements, il ne faut certainement pas paniquer. Néanmoins, il est sage de prendre rendez-vous avec un médecin. Cela n'a pas beaucoup de sens d'attendre que les symptômes s'aggravent.

Votre médecin effectuera un certain nombre de tests et d'examens pour vérifier s'il s'agit bien de démence, de pertes de mémoire normale ou, par exemple, de dépression.

Plus tôt on traite la maladie d'Alzheimer, mieux c'est. La guérison n’est pas possible, mais un traitement peut en ralentir l'évolution.


publié le : 05/10/2018 , mis à jour le 04/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci