Souffrez-vous d’urticaire chronique spontanée ?

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 878 visites
123-urticaria-netelroos-been-09-18.jpg

conseil On estime qu'environ 50.000 personnes en Belgique souffrent d'urticaire chronique. Les réponses à quatre questions permettent de déterminer, de manière relativement précise, si le type d'urticaire correspond à cette forme chronique.

Dans la grande majorité des cas, la cause du déclenchement de la crise d'urticaire n'est pas connue et si les épisodes sont fréquents et / ou durent longtemps, on parle d'urticaire chronique spontanée, possiblement une maladie auto-immune.

Bien qu'on puisse être touché à tout âge, l'urticaire chronique concerne le plus souvent les personnes âgées de 20 à 40 ans et deux fois plus les femmes que les hommes. La maladie peut beaucoup nuire à la qualité de vie. Gonflements, démangeaisons, angio-œdème (oedème sous-cutané et / ou sous-muqueux), inconfort physique, stress, anxiété... : ces manifestations peuvent considérablement perturber l'existence.

Quatre questions permettent de reconnaître l’urticaire chronique spontanée. Des réponses positives à ces questions donnent une idée assez précise.

1° - Voyez-vous des taches rouges sur le corps (« bosses ») qui disparaissent au bout de 24 heures au maximum et qui ressemblent à des piqûres d’ortie et qui s'accompagnent de démangeaisons intenses, surtout la nuit ?

2° - Observez-vous un gonflement ferme, pâle et douloureux (angio-œdème) sur votre visage et sur votre corps ?

3° - Les crises ont-elles eu lieu spontanément, sans raison ?

4° - Avez-vous souffert des symptômes pendant plus de 6 semaines ?

Dans ce cas, il est très important de consulter un médecin qui, selon les symptômes et l'évolution de l’urticaire, peut vous orienter vers un dermatologue ou un allergologue. Un bon suivi par un médecin spécialiste permet au patient de reprendre le contrôle et lui donne également des moyens de gérer sa maladie.

Le traitement médicamenteux peut soulager les symptômes : antihistaminique, corticostéroïde, omalizumab ou ciclosporine.

Voir aussi l'article : Urticaire : causes, symptômes, traitement


publié le : 28/10/2018 , mis à jour le 27/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci