Mal au dos : ne pas rester allongé !

Dernière mise à jour: août 2012 | 1 réactions | 5951 visites
tek-rugpijn-170_400_10n.jpg

conseil Les douleurs dorsales, particulièrement fréquentes, s'estompent généralement endéans les six semaines, mais le risque est réel qu'elles deviennent chroniques.

A partir du moment où ces manifestations lancinantes perdurent depuis trois mois, il est nécessaire de s'adresser à un médecin afin d'en déterminer l'origine, et d'entreprendre un traitement adapté. Un mal de dos d'apparition brutale, en particulier s'il est associé à de vives douleurs à l'arrière de la cuisse (sciatique), impose une consultation immédiate.

Le mal de dos peut être consécutif à un tassement des vertèbres, à une mauvaise position assise au bureau, à un matelas mal adapté, à une surcharge pondérale, à des problèmes musculaires..., mais peut aussi trouver une origine psychosomatique, psychologique.

Rester actif : le message-clé

En tout état de cause, il est important de ne pas demeurer inactif, même si la tentation de rester allongé est grande. Sauf si le médecin en décide autrement, il est largement préférable de poursuivre ses activités quotidiennes, sans forcer évidemment. L'exercice physique, ne fût-ce qu'une demi-heure de marche chaque jour, est bénéfique.

Lors du repos, il est utile de changer de position régulièrement, afin de soulager les pressions sur la colonne vertébrale et éviter la sollicitation permanente des mêmes structures.



publié le : 19/11/2011 , mis à jour le 02/08/2012

Réactions àà "Mal au dos : ne pas rester allongé !"

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: