Hypertension : moins de sel et plus de DASH

Dernière mise à jour: février 2018 | 8711 visites
nb-zout-05-16__.jpg

news En cas de pré-hypertension ou d’hypertension légère (stade 1), la combinaison entre le régime DASH et la modération de la consommation de sel donne de très bons résultats pour réduire la pression artérielle.

Le régime DASH (Dietary Approches to Stop Hypertension) repose sur trois grands principes : un apport élevé en fruits et en légumes, la limitation des produits laitiers riches en matières grasses et la réduction de la consommation de graisses saturées (on privilégie le poisson et la volaille et on diminue la viande rouge). Ceci est notamment complété par les noix et les grains entiers.

Cette approche a montré son intérêt en prévention de la maladie cardiovasculaire. Une équipe américaine (université Johns Hopkins) a testé son efficacité en cas de pré-hypertension et d’hypertension de stade 1. Les personnes recrutées dans le cadre étude étaient âgées en moyenne de 48 ans, la pression artérielle moyenne était de 135/86 mmHg, et elles n’étaient pas traitées par médicaments antihypertenseurs.

La pré-hypertension est définie par une pression systolique comprise entre 120 et 139 mmHg et une pression diastolique entre 80 et 89 mmHg.

L’hypertension de stade 1 renvoie à une pression systolique entre 140 et 159 et une pression diastolique entre 90 et 99.

Les participants ont été répartis à tour de rôle dans plusieurs groupes, pour des essais d’un mois à chaque fois : régime DASH, avec des doses quotidiennes variables d’apports en sel (léger, modéré, élevé), et régime contrôle (« normal »), ici aussi avec des quantités variables de sel.

Que constate-t-on ?

• Dans le cadre d’un régime « normal », la réduction du taux de sodium (sel) a été associée à une baisse de la pression artérielle.

• En cas d’apports élevés en sodium, le régime DASH permet une bien meilleure maîtrise de la pression artérielle par rapport au régime « normal ».

La combinaison entre le régime DASH et des apports faibles en sel donne les résultats les plus favorables en termes de réduction de la pression artérielle, avec jusqu’à - 21 mmHg après un mois en cas de pression artérielle systolique supérieure à 150 mmHg.

Les auteurs commentent : « La combinaison entre le régime DASH et la réduction des apports en sel fait baisser la pression artérielle tant en cas de pré-hypertension que d’hypertension de stade 1. La baisse est d’autant plus significative que la pression artérielle systolique était élevée au départ. L’efficacité de cette approche est frappante ». Sachant aussi que cette adaptation nutritionnelle fait au moins aussi bien que les médicaments antihypertenseurs. L’hypertension plus sévère (au-delà de 160 mmHg) n’a pas été abordée ici, mais elle sera dans le cadre de travaux ultérieurs.

Source: Journal of the American College of Cardiology (www.onlinejacc.org)
publié le : 22/02/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci