Schizophrénie : l'intérêt de la vitamine B

Dernière mise à jour: avril 2017 | 5163 visites
123m-psy-schizofr-10-4.jpg

news En complément du traitement par médicaments (antipsychotiques), un supplément de vitamine B contribue à soulager les symptômes des patients souffrant de schizophrénie.

Cette équipe britannique (université de Manchester) a réalisé une méta-analyse d’une vingtaine d’études consacrées à l’efficacité des suppléments de vitamines et de minéraux dans la prise en charge de la schizophrénie. Les auteurs indiquent d’abord que pris isolément, les résultats de ces travaux aboutissent à des conclusions divergentes. Toutefois, lorsqu’ils sont analysés dans leur globalité, il apparaît qu’en appui des traitements standards (dont les médicaments), des doses élevées de vitamine B (en particulier les vitamines B6, B8 et B12) peuvent réduire de manière « significative » les symptômes psychiatriques de ce trouble mental, davantage en tout cas que les traitements classiques seuls.

L’effet le plus marqué est observé lorsque la vitamine B est administrée tôt (au début de la maladie), même si elle manifeste aussi une efficacité contre les symptômes résiduels (persistance au long cours). Les patients présentant un déficit nutritionnel en tirent un bénéfice accru. Les chercheurs indiquent que d’autres travaux sont nécessaires pour comprendre le mode d’action des nutriments dans ce contexte, par quelles voies ils améliorent la santé mentale et le fonctionnement cérébral.

Voir aussi l'article : Schizophrénie : l’exercice physique, c’est un vrai traitement

Source: Psychological Medicine (www.cambridge.org/core/jour)
publié le : 04/05/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: