Chaleur : utiliser un éventail, une bonne idée ?

Dernière mise à jour: août 2017 | 1 réactions | 5320 visites
123m-vr-beauty-waaier-31-7.jpg

news Agiter un éventail constitue-t-il une solution efficace pour essayer de se rafraîchir ? La question peut paraître incongrue, et pourtant, tout le monde n’est pas d’accord.

Comme l’explique Le Figaro, le problème réside dans le fait que la manipulation de l’éventail nécessite un effort, ce qui provoque une augmentation de la production de chaleur par l’organisme. Cette hausse est-elle suffisamment compensée par l’action rafraîchissante de l’éventail ? On a tendance à répondre par l’affirmative, mais le sujet divise…

A l’instar d’un ventilateur, le léger courant d’air déclenché par l’éventail ne refroidit par l’air ambiant, mais permet au corps d’évacuer plus vite sa chaleur interne. Qu’il fasse chaud ou froid, poursuit Le Figaro, la peau est entourée d’une très fine couche de 1 à 3 millimètres, appelée couche limite, qui agit comme un isolant. En déclenchant du vent avec un éventail (ou avec un ventilateur), on perturbe cette couche limite, augmentant alors les échanges directs de chaleur avec l’extérieur et accélérant alors grandement l’efficacité de la transpiration (évaporation).

Pour en revenir au rapport coût - bénéfice énergétique, les uns affirment qu’agiter un éventail ne produit qu’1 watt de chaleur interne (en plus des 100 watts émis par un corps au repos) tout en doublant le refroidissement de l’organisme, alors que d’autres chiffrent le surplus aux alentours de 70 watts, pour une dissipation de chaleur de 25 à 480 watts (ce qui revient à dire que l’efficacité de l’éventail va de nulle à énorme).

Alors ? En fait, la vérité se trouverait entre les deux. Les tables de référence sur le métabolisme indiquent qu’une tâche légère ne coûte qu’entre 10 et 20 watts supplémentaires à l’organisme, ce qui signifie que dans la plupart des cas, l’éventail permet de se rafraîchir efficacement. Le Figaro ajoute que ce bénéfice décline fortement quand la température ambiante dépasse les 37 °C et (surtout) lorsque le taux d’humidité grimpe en flèche, car l’évaporation de la sueur devient de toute façon très difficile. L’autre élément, c’est qu’agiter frénétiquement l'éventail peut être utile pendant quelques secondes, mais qu’il est bon d’adopter ensuite un rythme plus lent, moins énergivore…


publié le : 04/08/2017 , mis à jour le 03/08/2017

Réactions àà "Chaleur : utiliser un éventail, une bonne idée ?"

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: