L'arthrose de la colonne vertébrale

Dernière mise à jour: septembre 2017 | 2195 visites
rugpijn-170_300_10.jpg

dossier En vieillissant, les articulations de la colonne vertébrale (vertèbres et disques intervertébraux) s’usent et se dégradent lentement. L’arthrose débute généralement vers 50 ans, mais elle peut se manifester plus tôt chez les personnes ayant subi un traumatisme au dos, celles qui présentent certaines déformations (comme les jambes en X) ou qui ont été opérées du dos. L’obésité pourrait également jouer un rôle.

Le lent développement de l’arthrose permet généralement au corps de corriger les détériorations, sans qu'apparaissent des symptômes. Mais en cas de surcharge ou d’arthrose avancée, divers problèmes peuvent survenir. L’arthrose se caractérise par une dégénérescence progressive du disque intervertébral. En vieillissant, le centre mou du disque, constitué d’eau, disparaît, et alors le disque s’assèche et rétrécit. En outre, le tissu perd de son élasticité, ce qui peut au fil du temps causer de la raideur et de la douleur. Les vertèbres peuvent même être endommagées ou déformées.

Des saillies anormales (ostéophytes ou becs de perroquet) peuvent apparaître, et causer une irritation des tissus environnants, et donc de la douleur. Une rigidité et une perte de la mobilité du dos peuvent aussi survenir et endommager d’autres vertèbres alors lourdement sollicitées, ainsi que des tendons, des ligaments et des muscles surchargés de travail.

Quel traitement ?

L’arthrose elle-même ne peut pas être traitée, mais on peut essayer d’en atténuer les symptômes.

Les antidouleurs et les anti-inflammatoires. En cas de douleur aiguë, le médecin prescrit des antidouleurs (de préférence du paracétamol) et, le cas échéant, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ains).

Épargner et exercer. Il est important que les patients épargnent leur dos autant que possible. Ceci ne signifie pas du tout qu’ils ne doivent plus bouger. Au contraire, l’exercice peut aider à soulager les symptômes, mais il doit être adapté. Les exercices de renforcement musculaire (gainage) sont préconisés. La rééducation (kinésithérapie, balnéothérapie, tractions, ergothérapie, corset, minerve...) tient une place importante dans la prise en charge de l’arthrose de la colonne vertébrale.

L'opération. Lorsque l’arthrose est particulièrement sévère, une chirurgie peut être envisagée, mais ce recours est rare. Contrairement à l'arthrose du genou ou de la hanche, il n'existe pas de prothèse pour la colonne vertébrale.


publié le : 28/09/2017 , mis à jour le 28/09/2017

Réagissez

Masquer mes données personnelles :
votre nom et votre adresse e-mail n'apparaîtront pas avec votre réaction
Prévenez-moi en cas de réaction à mon message :
vous serez prévenu lorsque quelqu'un réagira à votre message.
signes restants.
pub
x

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter: