Spondylolisthésis : causes, symptômes et traitement

Dernière mise à jour: décembre 2017 | 9970 visites
rugpijn-170_300_10.jpg

conseil Le spondylolisthésis est un déplacement d’une vertèbre par rapport à une autre. Dans la majorité des cas, cela concerne les lombaires, avec des douleurs dans le bas du dos. Causes, symptômes et traitements.

Pour les causes, chez l'enfant, le spondylolisthésis peut être congénital ou la conséquence d’un traumatisme. Chez l'adulte, il est généralement le résultat d'une usure (arthrose).

Spondylolisthésis congénital. Le corps vertébral n’est pas complètement fermé à la naissance et les vertèbres peuvent se déplacer. Ceci concerne environ 6% des enfants.

Spondylolisthésis traumatique. Une fissure se forme dans la vertèbre, ce qui peut provoquer un déplacement. La cause est un traumatisme accidentel ou associé à une surcharge répétée de la colonne vertébrale. Ceci arrive surtout aux jeunes qui pratiquent un sport intense qui sollicite beaucoup la colonne vertébrale : gymnastique, lancer, aviron, foot, le haltérophilie... On estime qu’un quart des jeunes sportifs en souffrent.

Spondylolisthésis dégénératif. Il touche surtout les personnes de plus de 50 ans, en raison de l’usure causée par l’arthrose. Diverses maladies osseuses peuvent également l’expliquer.

Les symptômes

Le spondylolisthésis passe bien souvent inaperçu car il ne cause pas de symptôme spécifique. La plupart des problèmes se posent en cas de déplacement de la vertèbre vers l’avant.

• douleur chronique au dos (habituellement en mouvement et/ou debout, moins en position couchée)
• raideur
• dos exagérément creusé
• douleur irradiante dans une ou dans les deux jambes à cause d’un nerf coincé (sciatique). Ceci se produit surtout à un âge avancé, avec le développement de l’arthrose

Quand consulter ?

• mal de dos chronique et/ou raideur
• douleur irradiante dans une ou dans les deux jambes

Le diagnostic

Plusieurs examens sont réalisés : radiographie, scanner, électromyographie.

Le traitement

Un traitement n’est généralement pas nécessaire, mais il faut éviter les situations (postures, mouvements...) qui sollicitent fortement le dos. Le corset est à éviter, parce qu’il peut aggraver les symptômes : il est important que le dos reste en mouvement.

Si un traitement est prescrit, il visera essentiellement à soulager la douleur.

• Douleur localisée au dos : kinésithérapie et stabilisation, paracétamol et opération chirurgicale si la douleur persiste.

• Douleur irradiante (jambes) : infiltrations, chirurgie.


publié le : 07/01/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci