Crise cardiaque : quelles différences entre hommes et femmes ?

Dernière mise à jour: mai 2018 | 4055 visites
rood-gebr-hart-170_400_01.jpg

news Les symptômes associés à la crise cardiaque, et plus précisément au syndrome coronarien aigu, ne sont pas forcément les mêmes selon le sexe de la victime.

Le syndrome coronarien aigu se caractérise par l’obstruction d’une ou de plusieurs artères coronaires, qui alimentent le cœur. Il participe à la « crise cardiaque » (infarctus du myocarde), c’est-à-dire la nécrose (mort) des tissus du cœur qui ne sont plus irrigués.

Une équipe portugaise (université de Porto) s’est intéressée aux symptômes présentés par des patients admis aux urgences. La douleur thoracique - le signe classique - est rapportée par 82% d’entre eux, ce qui signifie donc que près d’un sur cinq n’en a pas souffert. Il s’avère que la douleur est plus intense chez les femmes, qui l’évaluent plus souvent que les hommes à une intensité supérieure à 8/10, en particulier chez les moins de 65 ans. Les femmes se présentent aussi quatre fois plus souvent avec un ensemble de symptômes parfois atypiques, associés ou non à la douleur thoracique : dyspnée (difficultés respiratoires) au repos ou à l’effort, sueurs, nausées, vertiges, troubles de la vue…

Comme l’explique le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), « plusieurs éléments d’ordre anatomique, physiologique, biologique et psychosocial peuvent être évoqués pour expliquer ces différences entre les hommes et les femmes dans la perception des symptômes au cours du syndrome coronarien aigu. Ils plaident pour l’élaboration de messages qui prendraient en compte la complexité de sa présentation ». Et qui insisteraient notamment sur la possibilité de symptômes autres que la douleur, notamment chez la femme.

Voir aussi l'article : Crise cardiaque : attention aux autres symptômes que la douleur

Source: BMJ Open (http://bmjopen.bmj.com)
publié le : 07/05/2018 , mis à jour le 06/05/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci