Quels sont les bienfaits du lait et des produits laitiers ?

Dernière mise à jour: juillet 2018 | 930 visites
123-melk-natuur-05-18.jpg

conseil Régulièrement, des articles et des livres affirment que le lait et les produits laitiers ne sont pas nécessaires à une bonne santé, et qu'ils seraient même dangereux. Pourtant, des preuves nombreuses montrent qu'ils s'intègrent parfaitement dans une alimentation saine, de l'enfant comme de l'adulte. Quels sont leurs bienfaits ?

Le lait est naturellement riche en éléments nutritifs, il est une bonne source de calcium, mais aussi de protéines de qualité, de minéraux tels que le potassium, le phosphore, le magnésium et le zinc, de vitamines (B2 et B12 et un peu de A et D). Le lait écrémé et demi-écrémé est également faible en graisses.

Le Conseil de santé néerlandais recommande de consommer quelques portions de produits laitiers par jour, y compris du lait ou du yogourt. En Belgique, une quantité journalière de 3 ou 4 verres de lait, de boisson lactée ou de lait de soja enrichi en calcium (450 à 600 ml, en fonction de l'âge), et un maximum de 1 ou 2 tranches de fromage (20 à 40 g) par jour est recommandée.

Il vaut mieux privilégier les variétés à faible teneur en matière grasse et demi-écrémées - bien qu'il y ait de plus en plus de doutes à ce sujet -, sans sucres ajoutés. Le lait écrémé et entier (yaourt...) fournit à peu près la même quantité de nutriments que le lait demi-écrémé, mais le contenu énergétique (calories) varie. Le lait entier contient un peu plus de vitamines liposolubles A et D. Jusqu'à l'âge de 4 ans, le lait entier est préférable.

Le lait et les produits laitiers peuvent avoir un certain nombre d'effets bénéfiques sur la santé, bien que la recherche se contredise souvent à ce sujet. Les effets les plus notables sont observés chez les personnes qui consommaient auparavant trop peu de produits laitiers. Mais au-delà d'un certain apport, on n'observe que peu ou pas d'avantages supplémentaires pour la santé. « Au plus au mieux » ne s'applique pas ici.

D'autre part, les produits laitiers peuvent avoir un certain nombre d'effets défavorables, mais ici aussi, davantage de recherches sont nécessaires.

Le poids

Il existe de bonnes indications selon lesquelles le calcium et les produits laitiers ont un effet favorable, bien que limité, sur le poids corporel et la composition corporelle (moins de graisse corporelle et plus de masse corporelle maigre).

L'effet est le plus manifeste lorsque les produits laitiers intègrent un régime amaigrissant à faible teneur en énergie. Les résultats de la recherche permettent de penser que lorsque l'on veut perdre du poids, il peut être contre-productif de limiter ou d'éviter la consommation de lait et de produits laitiers.

Le diabète

La consommation de lait et de produits laitiers, en particulier de yogourt, peut réduire, dans une mesure limitée, le risque de diabète de type 2.

L'accident vasculaire cérébral (AVC)

La consommation de produits laitiers tels que le lait, le yaourt et le fromage, peut réduire le risque d'AVC dans une mesure limitée.

La pression artérielle

Des études ont montré qu'une alimentation riche en produits laitiers à faible teneur en matières grasses, ainsi qu'en fruits et en légumes, fait considérablement baisser la tension artérielle. Les produits laitiers renforcent l'effet du seul régime riche en fruits et légumes.

La maladie cardiovasculaire

Les produits laitiers n'ont probablement aucun effet sur le risque de maladie cardiovasculaire, tant dans un sens positif que négatif. À l'exception du fromage, qui peut réduire légèrement le risque de maladie coronarienne.

Le cancer

Cancer de l'intestin et cancer de la vessie. La consommation quotidienne de produits laitiers (tels que le lait et le yogourt) diminue probablement le risque de cancer de l'intestin et de la vessie.

Cancer du sein. Selon le Conseil néerlandais de la santé, la consommation de produits laitiers peut réduire le risque de cancer du sein. Selon le Conseil supérieur belge de la santé, il n'existe actuellement aucune preuve d'un lien entre les produits laitiers et le cancer du sein, dans un sens positif ou négatif. Selon les rapports, entre autres, du World Cancer Research Fund, les produits laitiers n'affectent pas le cancer du sein et des ovaires.

Cancer de la prostate. Selon diverses études, il pourrait y avoir une faible corrélation entre la consommation fréquente de produits laitiers et le risque de cancer de la prostate. Mais plus de recherches sont nécessaires à ce sujet.

L'ostéoporose

Aucune démonstration claire ne permet d'affirmer que les produits laitiers réduisent le risque de fracture de la hanche ou de fracture ostéoporotique. Certaines études trouvent des effets protecteurs, d'autres non. Le lait et les produits laitiers ont un effet bénéfique sur la densité osseuse chez l'enfant.

La santé bucco-dentaire

Le lait peut avoir un effet protecteur sur les dents et peut prévenir la carie et l'érosion dentaire. Mais ici aussi, plus de recherches sont nécessaires. Le lait est certainement meilleur pour les dents que les boissons gazeuses, à condition qu’il ne soit pas sucré.

L'allergie

L'allergie aux protéines du lait de vache affecte principalement les jeunes enfants. En moyenne, 1 à 3% des nouveau-nés développent une allergie aux protéines du lait de vache dans les premiers mois. Cette allergie s'estompe généralement à partir de l'âge de 2 ans. Les enfants allergiques au lait de vache peuvent également réagir au lait d'autres espèces animales (chèvre, mouton...) et aux produits à base de soja.

Une allergie alimentaire ne peut être confirmée que par un examen médical approfondi. Penser que vous êtes allergique et donc éviter le lait et les produits laitiers peut entraîner des carences nutritionnelles.

Une allergie au lait de vache n'est pas la même chose qu'une intolérance au lactose. En raison d'une pénurie de l'enzyme lactase, certaines personnes peuvent développer une hypersensibilité alimentaire au lactose (intolérance au lactose). En Belgique, elle concerne environ 6% de la population. Ceux qui ont peu de lactase peuvent habituellement tolérer une certaine quantité de lait et de produits laitiers. La majorité des personnes intolérantes au lactose tolèrent au moins une tasse de lait sans problème. Beaucoup peuvent même en consommer deux tasses. Le lait intégré dans une recette, le yogourt et les fromages durs et affinés, qui ne contiennent pas de lactose, sont également bien tolérés.

L'infection

On dit que les produits laitiers augmentent le risque d'infection chez l'enfant (nez, gorge et oreilles, en particulier) ou d’asthme, ou conduisent à une « formation de mucus » dans la gorge ou les voies respiratoires, mais cela n'a jamais été démontré.


publié le : 18/07/2018 , mis à jour le 17/07/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci