Comment protéger sa peau quand il fait froid

Dernière mise à jour: décembre 2017 | 5433 visites
Dans cet article
Comment protéger sa peau quand il fait froid

dossier Le froid mordant de l’hiver n’épargne rien, et certainement pas notre peau, soumise à de sévères coups de griffes.
Le gros souci ? L’assèchement lié à un processus de déshydratation renforcé lorsque le thermomètre chute.

vr-koude-wwinter-170_400_05.jpg
La peau des mains est ainsi particulièrement touchée. Première raison : avec le visage, il s’agit de la partie du corps la plus exposée. Deux : l’épiderme des mains est assez peu hydraté, même en temps normal. Les glandes sébacées, déjà beaucoup moins nombreuses qu’ailleurs, subissent une baisse d’activité par temps frisquet. De plus, la peau est fine et fragile, ce qui la rend d’autant plus vulnérable aux assauts hivernaux. Ajoutez à cela un ralentissement de l’apport sanguin lorsque les mains sont assaillies par le froid, et l’on comprendra aisément combien elles souffrent.

Résultat : davantage qu’à d’autres moments de l’année, il est important d’assurer une hydratation constante des mains si l’on veut qu’elles gardent une texture agréable. Préserver cet équilibre en eau et en corps gras appelle l’utilisation quotidienne de préparations protectrices.

Dans ce contexte, le recours aux cold creams présente un intérêt manifeste, d’autant qu’en plus de nourrir la peau, le film hydratant agit comme une barrière contre le froid. Des émulsions plus légères existent pour celles et ceux qui n’apprécient que très modérément les textures un peu grasses.

Pour obtenir un résultat optimal, d’aucuns conseillent, avant d’aller dormir, d’enduire ses mains de vaseline ou de paraffine, et d’enfiler ensuite des gants de coton que l’on gardera toute la nuit. Mais les mains ne sont pas tout : le reste du corps doit, lui aussi, faire l’objet d’une réelle attention. Les solutions hydratantes sont indiquées, tout comme un gommage doux et régulier sur l’ensemble du corps (une à deux fois par semaine). Attention aux douches ou aux bains trop chauds : ce n’est pas l’idéal pour l’hydratation de la peau, déjà mise à mal.

Le visage

En ce qui concerne le visage, nettoyez et hydratez-le matin et soir, avec des produits riches en actifs concentrés. Enfin, buvez beaucoup d’eau et reposez-vous à suffisance : cela fera du bien à votre peau, comme à l’organisme dans son ensemble.

Un mot encore à propos des lèvres, craquelées par le froid parfois jusqu’au sang. L’application régulière d’une préparation à base de beurre de cacao – enrichi de vitamines, de karité ou d’eau thermale – agit avec une grande efficacité, à la fois protectrice, apaisante et régénératrice. Quelle que soit leur présentation (baume, stick…), ces composés doivent impérativement trouver une place dans notre poche ou dans notre sac à main.

Enfin, davantage sans doute qu’en d’autres périodes de l’année, l’alimentation joue un rôle prépondérant pour le bon fonctionnement de notre organisme durant les mois d’hiver. Ainsi que le souligne le Syndicat français de la diététique et des compléments alimentaires, il est grand temps d’augmenter les défenses de notre organisme pour mieux résister aux petits problèmes quotidiens qui surviennent à cette époque : inconfort digestif, baisse de forme et de vitalité, peau agressée par le froid, cheveux en berne, stress physique et psychique…

Conseil fondamental : respecter une alimentation équilibrée. Se gaver de produits hautement caloriques ne présente aucun intérêt pratique. Certes, par grands froids, notre corps dépense plus d’énergie, mais cela ne doit pas conduire à des comportements nutritionnels excessifs.

L'importance de l'alimentation

vr-fruit-groen-gez-170_560_05.jpg
Il est particulièrement recommandé de consommer des fibres, des fruits secs, des légumes cuits et du pain complet. Les épices sont indiquées, tout comme les ferments lactiques, ainsi que les compléments alimentaires à base de menthe, de graines d’anis vert ou encore de fenouil.

Autre intérêt : la lutte contre la fatigue et les atteintes hivernales (les refroidissements, en particulier). Pour aider nos défenses naturelles, vitamines et minéraux sont de véritables alliés. Ainsi, l’association de vitamine C, de vitamine B9, de magnésium et de fer est bénéfique. Les fruits frais – orange, kiwi, pamplemousse, banane – ou secs – abricots, raisins, noix – constituent un bon plan antifatigue. Un potage bien chaud de légumes de saison apporte les nutriments appropriés en cette saison.

Côté compléments alimentaires, le ginseng associé au guarana, ainsi que la gelée royale, sont considérés, par leur action tonique, comme une source de vitalité. La protection de la peau, vivement agressée, peut quant à elle passer par les antioxydants présents dans les fruits et les légumes, mais aussi par les acides gras essentiels, contenus dans les poissons gras, l’huile de colza, les pépins de raisins ou les noix.

Enfin, lycopène, béta-carotène et ferments lactiques sont vivement recommandés. Côté chevelure, jouez les acides aminés soufrés – taurine, cystine…–, le zinc pour renforcer la structure du cheveu, ainsi que les vitamines du groupe B.


publié le : 25/01/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci