Vélo : préserver les parties intimes

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 6336 visites
123-vr-fietsen-strand-170_07.jpg

news La pratique assidue du cyclisme agit-elle de manière néfaste sur la santé sexuelle des femmes ?

Position sur le vélo et configuration de la selle : ces deux éléments pourraient agir défavorablement sur certaines zones sensibles du périnée, entraînant un engourdissement, avec un impact potentiel sur la fonction sexuelle. C’est en tout cas l’observation développée par une équipe de l’université Yale (Connecticut), qui en fait état dans le « Journal of Sexual Medicine ».

Les auteurs ont réalisé une série de tests et d’examens sur un groupe de femmes, cyclistes chevronnées et assidues. Relayées par le New York Times, leurs recherches montrent que celles qui adoptent une position (très) penchée vers le guidon, calées sur les repose-bras, dos quasiment à plat, enregistrent bien davantage de problèmes d’engourdissement dans la région pelvienne. Modifier la posture – par exemple en ajustant le guidon – apparaît comme une solution logique, encore que cela ne règle pas les soucis liés à la selle, avec pression sur le périnée.

Du coup, des experts, cités par le quotidien new-yorkais, considèrent que l’adoption d’une selle sans nez constituerait une bonne alternative. Ils rappellent d’ailleurs que le même genre de problèmes a été mis en évidence chez les cyclistes masculins.


publié le : 15/07/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci