ad

Acouphènes et insomnie : le terrible engrenage

Dernière mise à jour: juillet 2012 | 7040 visites
123-oorpijn-tinnit-stress-170_07.jpg

news Les acouphènes peuvent considérablement perturber le sommeil, alors que les troubles du sommeil accentuent la sévérité des acouphènes.

Les patients souffrant d’acouphènes chroniques expriment fréquemment de l’anxiété, manifestent des symptômes dépressifs, et accusent une réelle détresse émotionnelle, ainsi que des difficultés à trouver le sommeil. Dans ce tableau clinique, exploré par une équipe de l’hôpital Henry Ford (Détroit), les éléments se compliquent les uns les autres.

Les chercheurs ont conduit une étude auprès d’une centaine de leurs patients, pris en charge entre 2009 et 2001, et ont cherché à cerner au plus près les répercussions physiques et émotionnelles des acouphènes. Ils observent d’abord que la sévérité de ces conséquences constitue un indicateur clairement prédictif de l’association acouphènes-insomnies. Dans le même temps, ils constatent que les troubles du sommeil diminuent le seuil de tolérance aux acouphènes : un cercle vicieux, en somme.

A l’occasion d’un récent congrès de spécialistes ORL américains, les chercheurs ont insisté sur le fait qu’il était indispensable de considérer le traitement de l’insomnie comme un élément-clé de la prise en charge thérapeutique des acouphènes.


publié le : 12/07/2012 , mis à jour le 11/07/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci