Allergie de la peau : un point pour l’acupuncture

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 7360 visites
123-eczema-huid-jeuk-170-08.jpg

news En cas de dermatite (eczéma) atopique, l’acupuncture s’avère bénéfique pour soulager les démangeaisons de la peau.

Des spécialistes allemands (université de Munich) ont fait cette observation en conduisant une expérience en plusieurs temps sur une vingtaine de patients (deux tiers de femmes) souffrant de dermatite atopique. Pour déclencher le prurit (les démangeaisons), un allergène – acarien, pollen ou poil de chat – a été appliqué sur l’avant-bras. Trois options ont été considérées, soit en prévention, soit dès l’apparition du prurit : l’acupuncture, un antihistaminique ou un placebo (substance inactive).

Résultat (détaillé dans la revue « Allergy ») : l’acupuncture, lorsqu’elle intervient dès le début des démangeaisons, apparaît comme la méthode la plus performante pour limiter l’intensité du prurit. En prévention, l’acupuncture et l’antihistaminique se valent. Le placebo obtient dans tous les cas les moins bons résultats. Evidemment, cette étude est insuffisante pour valider (de manière incontestable) l’efficacité ou la « supériorité » de l’acupuncture.

Et en tout état de cause, se déplacer avec un antihistaminique en poche est plus simple qu’en compagnie permanente de son acupuncteur. Il reste que cette démonstration ne manque pas d’intérêt.


publié le : 23/09/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci