ad

Piercing : les zones à risque

Dernière mise à jour: octobre 2012 | 5193 visites
123-piercing-nek-vr-200_8.jpg

news En fonction des circonstances ou de la nature des tissus, il est important d'éviter de réaliser un piercing dans certaines parties du corps. Le Centre national néerlandais pour l'hygiène et la sécurité a diffusé une série de recommandations à ce sujet, en pointant en particulier les risques de mauvaise cicatrisation.

• Les piercings dits de surface, c'est-à-dire sur les bras, le cou ou le front. Ils cicatrisent difficilement.

• Un piercing au téton chez l'adolescente dont la croissance mammaire n'est pas achevée.

• Un piercing transversal de la langue, considérant les risques de toucher des vaisseaux sanguins.

• Un piercing entre le pouce et l'index.

• Un piercing dans la joue.

• Tous les piercings à proximité d'une artère ou de terminaisons nerveuses importantes.

• Tous les piercings sur un grain de beauté, une tache de naissance, une partie enflée, une malformation, une excroissance, une calcification ou sur une peau irritée.

• A des endroits récemment cicatrisés.

• Les piercings du clitoris. Des terminaisons nerveuses peuvent être touchées, avec le danger d'insensibiliser le clitoris. Et en tout état de cause, ce piercing ne peut intervenir que lorsque le clitoris est totalement développé et de dimension suffisante.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub