ad

Le manque de sommeil fait perdre la mémoire

Dernière mise à jour: mai 2013 | 5756 visites
maan-slapen-wekker-170_400_04.jpg

news Les troubles du sommeil affectent une proportion importante des personnes âgées. Les répercussions sur les capacités de mémorisation sont manifestes.

En fait, tout tient à la détérioration de la qualité du sommeil profond, expliquent ces chercheurs de l’université de Californie (Berkeley). C’est pendant cette phase – cruciale – que le cerveau consolide les informations enregistrées durant la journée, avec transfert de l’hippocampe (stockage à court terme) vers le lobe frontal. Chez les plus âgés, le risque est réel que ce flux soit bloqué.

Des expériences ont été réalisées auprès d’un groupe de volontaires, âgés de 18 ans ou de 70 ans. Le principe consistait à apprendre par cœur des paires de mots avant d’aller se coucher. Durant la nuit, l’activité cérébrale des participants a été observée par électroencéphalographie (EEG). Le lendemain, ils ont été invités à réciter ces ensembles de mots, pendant que leur cerveau était scruté par résonance magnétique (IRM fonctionnelle).

Le résultat montre que le sommeil profond est de bien moins bonne qualité chez les aînés ; et qu’à partir de là, le potentiel de mémorisation est beaucoup plus faible. Les auteurs ont pu déterminer que certaines ondes spécifiques sont altérées chez les seniors, ce qui dégage des perspectives de prise en charge (par la stimulation transcrânienne, notamment).

[Source : Nature Neuroscience]


publié le : 12/05/2013 , mis à jour le 13/05/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci