Crise de foie : quels symptômes et que faire ?

Dernière mise à jour: septembre 2016 | 46371 visites
vr-pijn-buik-blaasontstek-170.jpg

news D'un point de vue médical, la crise de foie, cela n'existe pas. Alors, de quoi s'agit-il et comment traiter ces symptômes très désagréables ?

L'expression, très populaire en Belgique et en France, désigne un problème digestif survenant après un repas trop riche, trop copieux, trop gras, une période d'excès de table ou une consommation abusive de friandises (surtout le chocolat) ou encore d'alcool.

Les plaintes classiques sont des douleurs abdominales avec des nausées ou des vomissements, une sensation générale de malaise, des difficultés à digérer et une perte d'appétit. D'autres signes peuvent apparaître, comme une langue pâteuse, des maux de tête, des vertiges, des ballonnements, l'impression d'être barbouillé et un dégoût (temporaire) des aliments auxquels on impute ces troubles digestifs.

Cette forme d'indigestion n'a rien à voir avec le foie et regroupe en fait un éventail de troubles digestifs liés dans la plupart des cas à l'estomac, aux intestins ou à la vésicule biliaire.

Il n'existe pas de traitement miracle. Les troubles sont généralement passagers (le cas échéant, un avis médical est conseillé afin d'écarter une maladie). Le meilleur remède, c'est la diète ou un régime alimentaire léger et fractionné (bouillon, riz, toasts avec un peu de confiture, fruit frais, légumes cuits à l'eau...). Les tisanes à base d'artichaut, de fenouil ou de tilleul peuvent faire du bien.

Ceux qui sont régulièrement sujets à ces malaises digestifs doivent éviter de manger trop lourd, trop gras et trop sucré, et limiter leur consommation d'alcool.


publié le : 11/09/2016 , mis à jour le 14/09/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci