ad

Insuffisance rénale : l'importance du dépistage

Dernière mise à jour: mai 2013 | 4256 visites
123-anatom-nieren-tek-vergrootgl-170_09.jpg

news Le nombre de patients souffrant d'insuffisance rénale devrait doubler d’ici 2025. D’où l’importance d’un dépistage précoce de cette maladie silencieuse.

L’insuffisance rénale traduit l'incapacité des reins à assurer leur fonction d'épuration. Il en résulte une accumulation de substances toxiques, comme l'urée et la créatinine, que le rein ne parvient plus à éliminer. Cette maladie peut être réversible ou irréversible. Elle est dite terminale lorsqu'il est nécessaire de recourir à la dialyse. En Belgique, plus de 12.000 patients souffrent d'insuffisance rénale en phase terminale. Environ 5.000 d’entre eux ont bénéficié d'une greffe, tandis que les 7.000 autres suivent un traitement par dialyse.

Le dépistage précoce lors d’un examen sanguin de routine et d’un test urinaire par bandelette est capital. En effet, l’insuffisance rénale est une pathologie qui évolue lentement et souvent silencieusement. La précocité du diagnostic permet de ralentir la progression de la maladie.

Qui doit se faire dépister ? Idéalement tous les adultes, même en l'absence de plaintes, et certainement les personnes avec des antécédents familiaux et les patients diabétiques ou hypertendus, qui seront d'ailleurs contrôlés périodiquement.

La Société belge de néphrologie (SBN) considère que la greffe de rein (qui peut être réalisée à partir d'un donneur vivant) doit être encouragée. A l'heure actuelle, le nombre de transplantations ne répond pas à la demande. Ainsi, en 2012, quelque 442 transplantations de rein ont été réalisées en Belgique (contre 436 en 2011), tandis que 748 patients figuraient encore sur la liste d'attente (contre 837 en 2011).

Informations : www.lir-lni.be,
www.fenier-fabir.net

Voir aussi l'article : Insuffisance rénale : causes, symptômes et traitements


publié le : 22/05/2013 , mis à jour le 21/05/2013
ad
pub