ad

Un petit stress fait du bien au cerveau

Dernière mise à jour: juin 2013 | 2730 visites
123-p-hers-170-6.jpg

news Si le stress chronique est délétère pour la santé, des épisodes brefs vont au contraire stimuler certaines fonctions cérébrales.

Des chercheurs de l’université de Californie (Berkeley) ont décortiqué les mécanismes qui se déclenchent en cascade lors d’un « stress positif ». Ils se sont en particulier intéressés à l’hippocampe, une région cérébrale qui joue un rôle crucial dans la mémoire. Sans entrer dans des considérations hautement spécialisées, leurs expériences démontrent qu’un stress aigu, de courte durée, stimule la production de nouveaux neurones, qui vont faciliter la capacité d’adaptation.

Mais cette séquence de stress doit répondre à des stimulations modérées : chez le rat (un excellent modèle), le processus est mis en évidence lorsque les animaux sont immobilisés quelques heures dans leur cage, ce qui les rend nerveux, mais sans déclencher une réaction d’affolement excessive. Comme l’explique l’un des auteurs, un stress bref induit donc un effet bénéfique sur l’hippocampe (et sans doute d’autres zones cérébrales), en renforçant la capacité d’adaptation du cerveau et en le maintenant en alerte, permettant ainsi de faire face avec efficacité à des épisodes ultérieurs de stress de même nature.

La question qui sera à présent étudiée consiste à déterminer les facteurs qui interviennent dans nos réponses individuelles au stress aigu.

Source: eLife (www.elifesciences.org)
publié le : 19/06/2013 , mis à jour le 18/06/2013
ad
pub