Bébé pleure beaucoup : attention à la migraine

Dernière mise à jour: octobre 2013 | 3402 visites
baby-pasgeb-1-huilen-170-400_09.jpg

news Une association a été établie entre les pleurs excessifs du nourrisson et le risque de migraine plus tard dans l’enfance.

« A l’instar des parents, la recherche médicale sur les pleurs excessifs des trois ou quatre premiers mois de vie suppose que ces pleurs traduisent des coliques intestinales », explique le Dr Jean-Marc Retbi (Journal international de médecine). « Une étude met à présent en évidence un lien entre ces coliques du petit nourrisson et la migraine de l’enfant. »

Un risque multiplié par sept


Les chercheurs ont pris en considération trois groupes d’enfants et d'adolescents âgés de 6 à 18 ans, admis dans des services d’urgences pédiatriques en France et en Italie : 200 pour des crises de migraine, 120 pour des céphalées de tension et environ 500 pour des traumatismes mineurs (et qui n’étaient pas sujets à des maux de tête, ce qui a permis la comparaison). Les parents ont été interrogés par questionnaire et les carnets de santé des jeunes patients ont été examinés, afin d’identifier les cas de coliques, disons, significatives.

Le résultat montre que des épisodes importants de coliques intestinales ont été retrouvés chez 73% des enfants migraineux, 35% pour les céphalées de tension et 27% chez ceux qui ne souffraient pas de maux de tête. Après ajustement, il s’avère que le risque de migraine est multiplié par sept en cas d’antécédents de coliques.

« On peut considérer les pleurs excessifs du premier trimestre comme un précurseur de la migraine », poursuit le Dr Retbi. Ces observations, qui demandent à être affinées, invitent à un suivi attentif de ces enfants.

Source: Journal of the American Medical Association (http://jama.jamanetwork.com)
publié le : 22/10/2013 , mis à jour le 21/10/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci