ad

Allaitement maternel : tout se joue les premiers jours

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 3802 visites
bv-pasgeb-170_400_04.jpg

news Le moindre problème sérieux rencontré par la maman durant les trois premiers jours qui suivent l’accouchement risque de compromettre l’allaitement au sein.

Ce qui revient à dire que pour qu’elle persévère, et l’on sait combien c’est important pour l’enfant, la mère doit bénéficier d’un accompagnement spécifique à la maternité comme lors du retour la maison. Pour comprendre à quel point un contretemps peut enrayer le processus, il est intéressant de se reporter aux résultats de cette enquête réalisée par une équipe du Cincinnati Children’s Hospital. Elle a porté sur quelque cinq cents mamans primipares (premier enfant), interrogées trois, sept, quatorze, trente et soixante jours après l’accouchement.

Comme attendu, l’écrasante majorité ont rapporté au moins un souci avec l’allaitement, survenu dans les trois jours après la naissance. Les problèmes concernent avant tout la difficulté à « verrouiller » le bébé sur le sein, la douleur lors de la tétée et la quantité de lait. Le suivi montre que faute de conseils et d’accompagnement adaptés, ces préoccupations (qui vont en se renforçant) multiplient par dix le risque d’abandon de l’allaitement maternel endéans les deux mois.

Les auteurs appellent donc à un fort soutien des mamans – à l’hôpital et après la sortie -, par les professionnels comme par les proches, mais aussi à une meilleure information prénatale.

Source: Pediatrics (http://pediatrics.aappublic)
publié le : 11/01/2014 , mis à jour le 10/01/2014
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci