Un médicament étonnant : les pilules de matière fécale

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 9579 visites
labo-fluo-170_400_04.jpg

news Le germe Clostridium difficile est à l’origine de diarrhées extrêmement sévères, singulièrement en milieu hospitalier. Un traitement à base de selles donne des résultats remarquables.

Ces infections à C. difficile - les colites pseudo-membraneuses - posent un énorme problème de santé publique, dans la mesure où elles deviennent toujours plus dangereuses, plus résistantes aux antibiotiques et récidivent fréquemment. Les spécialistes ont trouvé dans l'administration de matière fécale une arme redoutable contre cette bactérie.

Des selles de donneurs sains


Cette approche n’est pas nouvelle : de précédents travaux ont montré que l’injection de préparations de selles directement dans les intestins s’avère d’une grande efficacité. Une alternative vient d’être proposée par une équipe de l’université de Calgary (Canada) : la pilule de matière fécale.

Le principe ? Des extraits de selles de donneurs sains (famille proche), avec une haute concentration de « bonnes » bactéries, sont enveloppés dans trois couches de gélatine, formant ainsi une gélule capable d’atteindre son organe cible. La méthode a été testée sur une trentaine de patients, avec un taux de réussite quasi absolu après ingestion de vingt-quatre à trente-quatre comprimés. Une flore bactérienne favorable a été reconstituée.

Comme l’indique le Dr Breuil (Journal international de médecine), « l'administration de matière fécale pourrait bien, tous obstacles aplanis, devenir le nouveau traitement de référence de la colite pseudo-membraneuse ».

Source: North American Journal of Medical Sciences (http://najms.org)
publié le : 24/01/2014 , mis à jour le 24/01/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci