Cure détox : efficace et sans danger ?

Dernière mise à jour: septembre 2016 | 4315 visites
123-groentensap-gezond-drank-170_01.jpg

news Les cures détox visent à purifier l'organisme. Les adeptes y croient dur comme fer. Les scientifiques sont beaucoup moins affirmatifs. Du citron pressé aux tisanes aux plantes, en passant par la diète à base de riz ou de jus de raisin : comment faire la part des choses ?

Ces cures s'appuient sur la nécessité de débarrasser périodiquement l'organisme des toxines qui s'y accumulent (en raison de la nature de notre alimentation, des polluants que nous respirons...). Les niveaux énergétiques de nos cellules seraient perturbés par les excès et les déchets, ce qui entraverait les échanges cellulaires et le bon fonctionnement de nos organes. Conséquence : le stress, l’anxiété, la fatigue, les maux de tête, les troubles de la concentration, la perte d’élasticité cutanée, et ainsi de suite.

Le principe


La plupart des cures détox prônent une diète stricte et une hydratation abondante, avec notamment des crudités, des fruits, des jus de fruits et des légumes. On retrouve aussi les tisanes, certains suppléments alimentaires, des extraits de plantes, des laxatifs et la pratique d’exercices de relaxation (tai-chi, yoga).

Il n’existe aucune preuve scientifique de l'efficacité de ces cures pour une élimination plus efficace des toxines (l'organisme s'en charge tout seul). En ce qui concerne la perte de poids, il est évident que le remplacement de la nourriture solide par de l'eau et des tisanes fera maigrir rapidement.

Les conséquences


• Modifier radicalement son comportement alimentaire et restreindre drastiquement les apports nutritionnels peut être dangereux.

• L'abus de jus de fruits peut perturber l’équilibre de la flore intestinale, avec la menace de troubles gastro-intestinaux.

• Ces cures sont évidemment interdites aux femmes enceintes, aux personnes âgées, ainsi qu'aux patients souffrant d'une pathologie chronique (diabète, maladie cardiovasculaire, hépatique ou rénale).

En tout état de cause, il ne faut jamais se lancer dans une cure restrictive sans avoir demandé un avis médical.


publié le : 26/03/2014 , mis à jour le 07/09/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci