Cancer de la peau : comment s'examiner tout seul ?

Dernière mise à jour: juin 2014 | 18306 visites
jobat-zelfbeeld-vr-spiegel-170.jpg

news Les hommes qui vivent seuls représentent une cible spécifique pour le cancer de la peau, et en particulier le mélanome, parce qu’ils ne lui accordent pas suffisamment d’attention.

La détection précoce du mélanome malin (extrêmement agressif) est une condition cruciale pour la réussite du traitement. Il est donc nécessaire de vérifier régulièrement l’apparition de signes suspects et de se tourner vers un dermatologue en cas de doute.

Des chercheurs suédois (Karolinska Institutet) ont voulu savoir si le fait de vivre en couple ou d’être isolé jouait un rôle en termes de diagnostic, de pronostic et de survie. Ils ont examiné les dossiers médicaux de quelque 30.000 adultes, hommes et femmes, affectés par un mélanome malin. Des facteurs de confusion possibles ont été pris en considération (âge, études, habitat urbain ou rural, statut socio-économique…).

La conclusion montre clairement que les hommes célibataires sont diagnostiqués à un stade significativement plus avancé et s’exposent à un risque de décès bien supérieur (31%) par rapport aux autres catégories de population. Le couple favorise une détection plus précoce (l’un alerte l’autre s’il constate un problème), tout comme le fait d’être une femme (plus attentive à son corps). Si chacun doit faire preuve de vigilance, les messieurs qui vivent seuls ont tout intérêt à redoubler de prudence.

Les étapes du contrôle

DétectionMélanome.jpg

Photo : Euromelanoma

Les signes d'alerte

DétectionMélanome1.jpg

Photo : Centre Gustave-Roussy

Source: Journal of Clinical Oncology (http://jco.ascopubs.org)
publié le : 24/06/2014 , mis à jour le 23/06/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci