ad

Apnées du sommeil : le diabète menace

Dernière mise à jour: août 2014 | 6941 visites
123-p-koppel-bed-snurken-170-10.jpg

news La présence d’un syndrome d’apnées du sommeil augmente fortement le risque de développer un diabète dans les années qui suivent.

Cette équipe de l’université de Toronto a suivi quelque 9.000 adultes pendant une période moyenne de six ans. Au départ, aucun d’entre eux ne souffrait de diabète. Les chercheurs ont évalué l’index d’apnées-hypopnées (IAH) de chaque participant. Les apnées se manifestent par un arrêt de l’arrivée d’air, les hypopnées par une forte réduction. Cet index est un indicateur majeur du degré de sévérité du syndrome d’apnées du sommeil. Au terme du suivi, 12% des participants ont développé un diabète de type 2 (DT2).

L’analyse montre que les patients avec au départ un IAH supérieur à 30 (nombre d’apnées-hypopnées par heure) s’exposent à un risque accru de 30% de présenter ultérieurement un diabète. Le risque est augmenté de 23% lorsque le syndrome d’apnées est léger (IAH entre 5 et 15) ou modéré (entre 15 et 30, ce qui est déjà très significatif). Cette association est indépendante de facteurs comme le sexe, l’âge, l’indice de masse corporelle (IMC) ou le tabagisme.

En d’autres termes, une intervention précoce sur les apnées du sommeil constitue une démarche importante pour prévenir le diabète de type 2 (DT2) chez l’adulte.

Source: American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine (www.atsjournals.org/journal)
publié le : 30/08/2014 , mis à jour le 29/08/2014
ad
pub