Cerveau en forme : l'important, c'est de bouger

Dernière mise à jour: février 2015 | 4529 visites
123-p-sport-fitness-senior-170-1.jpg

news L’exercice physique est bénéfique pour les facultés cérébrales : l’activité ne doit pas forcément viser une intensité élevée, en particulier chez les seniors.

L’important, c’est de bouger, conclut cette équipe de l’université de Montréal. Un message important pour les aînés qui hésiteraient à s’engager dans un programme d’activité physique trop exigeant à leurs yeux. Les chercheurs ont suivi trois groupes d'hommes et de femmes âgés d'une soixantaine d'années en moyenne. Pendant environ trois mois, les uns ont participé à des séances d’exercices aérobiques ou musculaires de moyenne et haute intensité, alors que les autres ont accompli des tâches ciblant les habiletés motrices (coordination, équilibre, jeux de balle, souplesse, locomotion…).

Premier constat : seuls les entraînements aérobiques et musculaires améliorent sensiblement les capacités physiques (consommation d’oxygène, force…). Mais pour ce qui concerne les facultés cognitives, les trois groupes affichent des améliorations équivalentes, en termes de capacité de planification, d’organisation, de concentration, de raisonnement, de mémorisation, de gestion du temps et de l’espace… Autrement dit, il ne faut pas forcément se dépenser beaucoup pour que le fonctionnement du cerveau soit amélioré.

Ainsi que l’explique l’un des chercheurs, « on a longtemps cru que seul l’entraînement aérobique permettait de stimuler les fonctions cérébrales. Plus récemment, on a découvert que la musculation donnait aussi des résultats positifs. Aujourd’hui, nous suggérons que des activités structurées qui visent à améliorer les habiletés motrices globales peuvent également agir favorablement sur ces facultés qui déclinent avec le vieillissement. Plusieurs voies sont donc possibles pour atteindre cet objectif ».

Source: Age (www.springer.com/life+scien)
publié le : 13/02/2015 , mis à jour le 12/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci