Piqûre chez l’enfant : l’efficacité du sucre

Dernière mise à jour: février 2015 | 4077 visites
vaccinatiekind-170_02.jpg

news Le sucre confirme ses bienfaits contre les pleurs et la douleur chez les bébés qui subissent une piqûre.

« Les vaccinations sont les gestes douloureux les plus fréquemment réalisés en pédiatrie », explique le Pr Jean-Jacques Baudon (Journal international de médecine). « Elles sont aussi une source d’anxiété, de peur de l’aiguille et de mauvaise adhésion aux rappels ». L’effet antidouleur du sucre (saccharose) est bien établi chez le nourrisson. Son bénéfice chez le bébé plus âgé est moins clair.

Une étude réalisée auprès de quelque 500 enfants âgés de 16 à 19 mois a comparé l’efficacité de l’administration, deux minutes avant l’injection du vaccin, d’une solution orale de 2 ml d’eau + saccharose, selon le dosage (75% ou 25% de sucre) et par rapport à un placebo (ici de l’eau stérilisée). Les préparations ont été effectuées par un pharmacien, et ni les parents, ni le médecin, ni l’infirmière ne savaient ce qui était administré à l’enfant. Au moment de la piqûre, celui-ci était tenu par sa maman, blotti contre son épaule. Les séquences ont été filmées. « L’effet a été jugé sur la durée des pleurs et une échelle de douleur évaluant l’expression du visage, le comportement et les mouvements », poursuit le Pr Baudon.

Le résultat plaide clairement en faveur de la solution de saccharose à 75%, avec un effet beaucoup plus limité pour celle à 25%, et très peu perceptible pour le placebo, et ceci tant en ce qui concerne les pleurs que la douleur.

Autrement dit, une petite dose d’eau bien sucrée peut être considérée comme une approche utile et sans danger pour les jeunes enfants, et ceci au moins jusqu’à l’âge de 2 ans.

Source: European Journal of Pediatrics (www.springer.com/medicine/p)
publié le : 06/02/2015 , mis à jour le 05/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci