Cholestérol : l’efficacité des flocons d’avoine

Dernière mise à jour: février 2015 | 19090 visites
123-p-haver-vlokken-170-2.jpg

news Une nouvelle étude confirme l’intérêt de la consommation de flocons d’avoine pour combattre le mauvais cholestérol.

Ces propriétés sont connues, mais à la suite de travaux récents, cette équipe britannique (université de Lancaster) a souhaité dresser un état des lieux des connaissances sur le sujet. Une trentaine d’études suffisamment « solides » ont été retenues pour cette méta-analyse. Elles ont regroupé des personnes avec ou sans problème de cholestérol, dont une partie de diabétiques.

L’intention consistait à évaluer l’effet du bêta-glucane, une fibre soluble très présente dans l’avoine et à laquelle on attribue l’action contre l’excès de cholestérol. Les participants aux différentes études en ont consommé entre 3 et 13 grammes par jour, pendant des périodes comprises entre deux et douze semaines. Dans la grande majorité des cas, il s’agissait de flocons d’avoine, encore qu’on retrouve évidemment le bêta-glucane dans d’autres produits à base d’avoine (farine, pain…).

Une amélioration rapide et durable


Le croisement des données confirme l’intérêt de l’avoine dans la réduction du mauvais (LDL) cholestérol, avec une efficacité d’autant plus importante que le taux était élevé au départ. Par contre, on ne constate pas de bénéfice significatif – le résultat est neutre - en ce qui concerne le bon (HDL) cholestérol et les triglycérides.

Comme l’indique de Dr Boris Hansel (Journal international de médecine), « en résumé, on peut retenir qu’une consommation d’au moins 3 g/j de bêta-glucane sous forme d’avoine réduit le mauvais cholestérol d’environ 10 mg/dl dès deux semaines de consommation quotidienne ». Il précise que « cela n’est pas négligeable, d’autant plus qu’il a été montré que cet effet s’ajoute à celui des autres recommandations diététiques destinées à faire baisser l’excès de cholestérol ». Le maintien à long terme de cette réduction est suggéré par des études réalisées sur plusieurs mois.

Enfin, l’avoine est une excellente source de phosphore et de manganèse, et fournit des apports intéressants en fer, en magnésium ou encore en sélénium. Ses propriétés rassasiantes (on se sent vite « rempli ») sont précieuses dans le cadre d’un régime amaigrissant, alors qu’elle contribue à normaliser le transit intestinal et agit favorablement sur la glycémie (le taux de sucre dans le sang).

Source: The American Journal of Clinical Nutrition (http://ajcn.nutrition.org)
publié le : 12/02/2015 , mis à jour le 11/02/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci