Comment l'exercice physique rajeunit le cerveau

Dernière mise à jour: mars 2015 | 6584 visites
123-p-hersenen-creativiteit-170-3.jpg

news Les seniors qui pratiquent une activité physique régulière affichent des performances cérébrales comparables à des adultes beaucoup plus jeunes.

Avec l’âge, les capacités cérébrales s’émoussent. Il en va ainsi de la mémoire et des fonctions exécutives (planification, organisation, attention, gestion du temps…). Cette équipe de l’université de Boston a cherché à savoir s’il était possible d’établir un parallèle entre l’ampleur du déclin de ces facultés et les capacités cardiorespiratoires (l’alimentation du corps en oxygène), améliorées par l’activité physique.

Deux groupes ont participé à cette étude : l’un composé de personnes âgées de 18 à 31 ans, l’autre de 55 à 82 ans. Les participants ont été soumis à une épreuve d’effort (évaluation cardiorespiratoire), ainsi qu’à des tests de mémoire et de résolution de problèmes.
Le résultat montre que les plus âgés présentant les meilleures capacités cardiorespiratoires affichent des scores (très) proches des plus jeunes en ce qui concerne les fonctions exécutives. Pour la mémoire à long terme, le bienfait apparaît moins net, même s’il existe (l’impact positif est surtout marqué quand on compare les seniors entre eux).

Globalement, soulignent les auteurs, une bonne santé cardiorespiratoire freine le déclin des fonctions cérébrales associé à l’âge avançant, en protégeant le cerveau (meilleure oxygénation), ainsi qu'en termes de qualité de vie et d’autonomie. Ils indiquent que le cardiofitness (mais pas seulement) présente un réel intérêt dans ce contexte, avec des exercices comme le tapis de marche ou de course, le rameur, le vélo stationnaire (classique ou elliptique), le stepper, ainsi que sur des engins de renforcement musculaire (dos, bras, épaules, cuisses…).

Source: The Journal of Gerontology (http://biomedgerontology.ox)
publié le : 29/03/2015 , mis à jour le 28/03/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci